Promotions immobilières : « Les activités ne sont pas suspendues »

Ouagadougou a abrité le vendredi 12 mars 2021, la conférence de presse de l’Association des promoteurs immobiliers (APIB). L’objectif est de rassurer l’opinion publique du non-arrêt de l’exercice de leurs activités par le ministère de l’urbanisme.

Les promoteurs immobiliers réaffirment leur disponibilité à accompagner le gouvernement

Le 9 février 2021, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a, par une circulaire, procédé à la suspension du traitement des dossiers de promotion immobilière. « Cette note au fond est adressée aux agents relevant du ministère de l’habitat et également à tous les acteurs de la chaine d’activité avec pour objet de faire une pause pour mieux appréhender la situation afin de dégager des solutions efficaces aux difficultés constatées dans la pratique de l’activité. Et ce aussi bien au niveau de l’administration que du côté des acteurs », a précisé le président de l’association des promoteurs immobiliers, Roger Nikiéma. Et d’ajouter: « Mais, cette information par la suite, a été relayée par plusieurs médias et assortie de commentaires erronés créant ainsi confusion et incompréhension au sein de l’opinion publique ». C’est pourquoi, en tant qu’acteurs concernés, les promoteurs immobiliers ont apporté des éclaircissements pour une information juste et équilibrée. Pour le président, le non-traitement des dossiers par l’administration dans les délais requis entrave le processus, occasionnant ainsi des manquements et irrégularités. C’est ce qui a sans doute, selon lui, motivé la prise de la circulaire sus visée portant suspension du traitement des dossiers. Les promoteurs immobiliers réaffirment leur disponibilité à accompagner le gouvernement non seulement dans sa politique nationale, mais aussi pour l’apurement du passif foncier.

Jules TIENDREBEOGO

Fermer le menu
facilisis commodo Aliquam fringilla ut elit. venenatis, vel,