Ramadan 2024: la Chine fait un don de vivres à la FAIB

Le République populaire de Chine à travers son ambassade au Burkina Faso a offert des vivres d’une valeur de 2,6 millions de F. CFA à la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB). C’était le lundi 8 avril 2024 en présence de Wang Wenzhang, conseiller politique, représentant de l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso.

Selon le conseiller politique, Wang Wenzhang, représentant de l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso les cultures chinoise et islamique mettent toutes les deux l’accent sur la paix, l’amitié, la solidarité et l’assistance mutuelle. Ce don de Ramadan a été organisé par l’Ambassade de Chine au Burkina Faso, en collaboration avec l’équipe du Projet d’Assistance Technique pour la Démonstration et de Culture de Mil au Burkina Faso et l’Association Amitié Commerce sino-burkinabè. D’une valeur de 2,6 millions de F CFA, le don est composé de 31 sacs de Maïs de 100 kg, 61 sacs de riz de 25 Kg, 21 bidons d’huile de 5litres, 60 cartons de spaghetti et 12 cartons de sucre. Cet élan de solidarité agissante qui n’est pas la première fois, a été accueilli chaleureusement par les membres de la FAIB. Son président, le Dr Cheick Sidi Mohamed Maïga, de préciser que cette acte de solidarité est la preuve concrète d’une amitié et du bon vivre ensemble entre les deux peuples, chinois et burkinabè. Et d’ajouter que ce dont va renforcer davantage les liens de fraternité entre les deux peuples. «Il s’agit d’une manifestation concrète de la profonde intégration des ressortissants chinois au Burkina Faso et de leurs responsabilités sociales. Les biscuits de mil qui font partie du don sont issus de la technologie de plantation chinoise et transformés dans des usines burkinabè. Ce qui constitue un résultat visible et tangible de la coopération entre nos deux pays. Cela permet non seulement de créer des emplois pour la population burkinabè, mais aussi de promouvoir le développement endogène et l’autosuffisance alimentaire. La Chine et le Burkina Faso sont séparés par des milliers de kilomètres, mais nos cœurs sont liés», a relevé le représentant de l’ambassadeur, Wang Wenzhang. Wang Wenzhang. Plus de 20 millions de musulmans en Chine en ce moment, partagent le même esprit de Ramadan que leurs frères et sœurs burkinabè. L’Ambassade soutient fermement les échanges entre les deux peuples et envisage d’organiser plus de visites en Chine cette année, en associant les amis burkinabè afin qu’ils puissent découvrir les coutumes de divers groupes ethniques dans différentes régions de la Chine pour renforcer davantage l’amitié entre les deux peuples. La Chine, selon, Wang Wenzhang, reste toujours un bon ami, un bon partenaire et un bon frère du Burkina Faso. «Nous espérons que les relations d’amitié et de coopération entre nos deux pays vont continuer de s’approfondir. Enfin, nous vous souhaitons un Aïd paisible, heureux et béni !», a-t-il conclu.
Jules TIENDREBEOGO

Fermer le menu
quis porta. leo ipsum ultricies sem, Praesent libero