Relance de la production cotonnière : L’UNPCB prépare son plan pour les cinq années à venir

 

L’atelier d’élaboration du plan stratégique quinquennal 2023-2027 de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) se tient du 30 au 31 mars 2023 au siège de la faitière à Bobo-Dioulasso. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée hier jeudi.

L’UNPCB veut se doter d’un plan stratégique quinquennal 2023-2027 pour réussir la relance de la production cotonnière. C’est pour cette raison que cet atelier a été organisé afin de permettre à tous les acteurs de la filière de contribuer à l’élaboration du document.

Durant ces deux jours de travaux il s’agit pour eux d’identifier les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces qui pèsent sur la filière et définir les activités et les objectifs à atteindre. «Cela fait déjà un an que nous sommes arrivés à la tête de la faitière. Nous sommes venus trouver un plan quinquennal qui est à terme. Mais un adage dit qui veut aller loin ménage sa monture. Pour que nous arrivions à planifier nos activités de manière cohérente et les conduire de façon efficace il nous faut un plan stratégique qui doit répondre aux attentes de nos membres.

C’est pour cela nous les avons réuni pour les exposer les problèmes de la filière pour qu’ensemble nous pussions tous contribuer à l’élaboration des activités que nous allons mener durant les cinq années à venir», a expliqué Nikiebo N’KAMBI président de l’UNPCB. Selon le coordonnateur de l’UNPCB Herra Patrice Coulibaly, le 2ème plan stratégique quinquennal a échu en 2018. C’est à la suite de cela que la Faitière a procédé à une évaluation qui permet l’élaboration du plan stratégique quinquennal 2023-2027. A cet effet, un groupe de consultant a été commis. Lequel a travaillé durant trois mois. « Ce groupe d’experts a sillonné tous les confins du pays pour identifier les problèmes de la filière qui seront portés à la connaissance des membres.

Ce document va servir de guide à l’UNPCB pour les cinq années à venir. Je dirai même que c’est la bible de l’UNPCB que nous allons examiner», a-t-il souligné. Avant d’exhorter les techniciens et tous les élus de la faitière à une participation active pendant les travaux en plénière. Après élaboration, le document sera soumis à l’assemblée générale pour validation avant son adoption. Souleymane Sanou est le chef de l’équipe de consultants qui a été commis pour l’élaboration du guide. Il a expliqué que les consultants ont fait le tour des acteurs pour identifier les succès et les insuffisances de l’ancien plan quinquennal.

A l’issu de ce diagnostic sur le terrain : « Nous avons eu la matière première que nous proposons aujourd’hui (ndlr) aux acteurs de la filière afin de recueillir leurs avis et leurs attentes ». Et d’ajouter que: « C’est à l’issu de cet atelier que nous allons dégager les vrais points saignants du nouveau plan quinquennal. Mais d’ores et déjà je puisse vous dire que l’une des préoccupations des acteurs sur le terrain c’est la baisse de la fertilité. Les producteurs veulent à travers donc ce plan trouver les voies et moyens pour améliorer leur productivité. A cela s’ajoute le problème d’engrais, la question de l’insécurité et de l’autonomisation de la filière ».

Ousmane TRAORE

 

Fermer le menu
ut neque. ut in Donec elit. commodo accumsan at mi, Sed