Santé des populations : Le maire Bourahima Sanou et les acteurs se concertent

Une rencontre de concertation entre le maire Bourahima Sanou et les prestataires de santé a eu lieu hier, jeudi 11 février à l’Hôtel de ville de Bobo, en présence du Gouverneur Antoine Atiou.

Le maire de Bourahima Sanou exprimant les besoins en santé de la commune et la nécessité de ce cadre d’échanges et de concertations

Les autorités régionales, les services et institutions concernés par les questions sanitaires et d’hygiène de Bobo-Dioulasso ont été associés à la rencontre. Les échanges, deux communications suivies de débats, ont porté sur les actions de la commune en matière de santé et la surveillance des maladies évitables par la vaccination.

A l’ouverture des travaux, le maire de la commune a adressé ses reconnaissances aux plus hautes autorités à travers les acteurs directs et indirects de la santé des populations. La santé étant fondamentale au développement de la commune. Il a ensuite mis l’accent sur les défis liés à la pandémie du COVID-19. La journée d’échanges et de concertations entre la commune et les acteurs de la santé porte également sur les actions gouvernementales quant aux soins gratuits et les projets d’envergure comme l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso et le centre de chimiothérapie. Les besoins réels des services de santé et comment y répondre au niveau de la commune constituent par ailleurs un des points importants des échanges.

Vue partielle des partenaires de santé à la journée d’échanges

Dans son allocution d’ouverture, le gouverneur Antoine Atiou a affirmé son attachement au développement de la commune à travers la décentralisation et la démocratie locale. Concernant le sujet de la journée de concertation il a déclaré : « en décidant d’organiser une rencontre d’échanges avec les acteurs de la santé sur leurs contributions au bien-être des populations de la commune, vous traduisez en acte concret les engagements du président du Faso et du Gouvernement. Qui ont mis au centre de leurs priorités la question de la santé à travers les mesures de gratuité des soins au profit des enfants de moins de cinq ans et des femmes  enceintes ». Il a aussi rappelé la nécessité de renforcer les actions de lutte anti-covid malgré la tendance baissière des chiffres. S’adressant aux personnels de santé en première ligne de cette lutte, il leur a exprimé des mots de félicitation et d’encouragement. Pour Dr Pierre Millogo, représentant du Directeur régional de la santé des Hauts-Bassins, la rencontre est la bienvenue, pour toucher du doit les réalités des travailleurs de la santé. Il a rappelé le besoin primordial en matériel médical-technique et médicaments pour une prise en charge complète des patients.

Sibiri SANOU

Fermer le menu
sem, in eget id ut luctus felis libero adipiscing dolor Donec ipsum