Affaire de corruption sur l’achat d’un véhicule à Banfora : La demande de liberté provisoire de N’golo Drissa Ouattara rejetée

Le dossier N’golo Drissa Ouattara et 5 autres est appelé au rôle d’audience du 10 janvier 2022 devant le tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso. Mais, le dossier est de nouveau renvoyé au 21 février 2022, tout en rejetant la demande de liberté provisoire formulée par l’avocat de N’golo Drissa Ouattara.

Rappelons que N’golo Drissa Ouattara, président du Conseil régional des Cascades et 5 autres personnes sont poursuivies pour des faits d’enrichissement illicite et de corruption portant sur l’achat d’un véhicule. Le dossier revient pour la deuxième fois devant la chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Bobo le lundi 10 janvier 2022. A la première audience, le dossier avait été renvoyé pour saisir la chambre criminelle de la Cour de cassation qui doit désigner la juridiction compétente pour juger cette affaire.

Cette procédure intervient du fait qu’un des prévenus a la qualité d’officier de police judiciaire, en occurrence le président du Conseil régional des Cascades N’Golo Drissa Ouattara. Prévu pour le 10 janvier 2022, le dossier est de nouveau appelé au rôle d’audience. A cette date, le parquet a demandé au tribunal de renvoyer le dossier au 21 février 2022 pour attendre la décision de la Cour de cassation.

Du reste, l’avocat du prévenu N’Golo Drissa Ouattara a formulé une demande de liberté provisoire de son client au cas où le tribunal viendrait à suivre le parquet pour le renvoi du dossier. Dans ses réquisitions, le parquet s’oppose à la demande de liberté provisoire formulée par l’avocat de N’golo Drissa Ouattara. Avant de dire droit, le tribunal décide de renvoyer le dossier à la date du 21 février 2022  pour attendre la chambre criminelle de la Cour de cassation.

B.A.D

Fermer le menu
lectus Praesent suscipit facilisis ut ante. at commodo porta.