Au palais de justice de Bobo : Deux “faux monnayeurs” condamnés

illustration, photo internet

Deux jeunes “D.I” et “B.D” ont été condamnés à 5 ans dont 01 an ferme et 5millions d’amende avec sursis par la chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso. Ils ont été déclarés coupables d’avoir utilisé des faux billets dans la ville de Bobo-Dioulasso.

D.I” est orpailleur tandis que “B.D” fait de la mécanique. Les deux se côtoient bien. Un jour “B.D” fait savoir à son compagnon qu’il y a un marabout puissant dans la localité de Bérégadougou. Que ce dernier peut faire multiplier de l’argent. Alors “D.I” animé par le sentiment du gain facile, s’est rallié immédiatement. Les deux se rendent chez le marabout un jour avec la somme de 150.000 F CFA, espérant revenir avec beaucoup d’argent.

Arrivés, le marabout prend les 150.000FCA puis leur dit de l’attendre. Dans l’attente, l’un passe même la nuit là-bas et l’autre revient pour voir sa femme qui était à l’hôpital pour des soins. Le lendemain, le marabout leur remet des billets neufs d’une valeur de 300.000 F CFA. Alors que ces billets sont faux. Malgré tout, les deux individus se partagent les billets pour procéder à leur mise en circulation. “B.D” , lui a utilisé une partie de cet argent pour payer un power-bank. Alors que “D.I” voulait faire un dépôt de 50.000 F CFA sur un compte dans un kiosque Orange Money, le propriétaire détecte que ce sont des faux billets.

Il informe aussitôt la section régionale de la police judiciaire (SR/PJ). Le même soir aux environs de 19 heures, tous les deux suspects sont interpellés puis déférés à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso (MACB). A la barre, le lundi 27 mars 2023 les deux prévenus disent ignorer la fausseté des billets. À     l’interrogatoire     au     fond, le juge    leur    pose    la    question de savoir si un marabout peut fabriquer   des   billets.   L’un   répond : “Nous   avons   vu   que   les  billets étaient     neufs.

C’est     pourquoi nous   n’avons   pas   su   si   ce   sont des faux billets ou pas”. Après les débats, le parquet estime   que   les   faits   de   faux   monnayage    par    les    des    deux    sont constitués   conformément à l’article 371 du nouveau code pénal. Au palais de justice de Bobo. Par   conséquent, requiert   contre eux   la   peine   d’emprisonnement de   05   ans   dont   03   ans   ferme   et une      amende      de      5     millions d’amende assortie de sursis. L’avocat    de    la    défense    insiste sur le fait que ses clients étaient naïfs   au   moment   des   faits.   Ils ignoraient que   les billets étaient faux, a   soutenu   le   conseil   des prévenus.

Le tribunal correctionnel les a déclarés coupables des faits de faux monnayage. Il les maintient dans les liens de la prévention en les condamnant chacun à 05 ans dont 01 an ferme et 5 millions de F CFA, avec sursis.

Ben Alassane Dao

Fermer le menu
Phasellus Aenean id, Sed dolor neque. at nunc ut