Réhabilitation de l’aéroport international de Bobo : ‘‘Nous sommes satisfaits de la progression des travaux’’

Le ministre chargé des Transports, Roland Somda, à la tête d’une délégation, était à l’aéroport international de Bobo-Dioulasso ce 18 avril 2023. Objectif, s’enquérir du niveau d’avancement des travaux de réhabilitation qui devront permettre à cet aéroport de fonctionner très prochainement 24h/24h.

C’est aux environs de 9h30m que l’avion de la compagnie Air Burkina s’est posé sur le tarmac de l’aéroport international de Bobo-Dioulasso avec à son bord le ministre en charge des Transports, Roland Somda et sa délégation. Ils sont accueillis par les premiers responsables de l’aéroport et le premier vice-président de la délégation spéciale de la région des Hauts-Bassins. Après quelques minutes d’échanges, c’est parti pour la visite. Roland Somda veut s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réhabilitation de l’aéroport international de Bobo-Dioulasso, initiés dans le cadre du processus de la relance économique de la région des Hauts-Bassins.

C’est par les salons ministériel et présidentiel que la visite débute. S’en suivent entre autres, les salles d’embarquement, d’enregistrement et d’immigration. Ce fut après le tour du tarmac, de la caserne des sapeurs-pompiers et du hangar à frets d’accueillir nos visiteurs du jour. En ce dernier lieu, des mangues sont en train d’être conditionnées afin de les exporter à partir de l’aéroport de Bobo. A ce propos, Roland Somda soutient qu’un premier lot de 47 tonnes a déjà été exporté.

Les travaux toujours en cours

Les travaux de réhabilitation sont toujours en cours et leur niveau d’avancement réjouit le ministre qui affirme que «nous sommes satisfaits de l’état d’avancement des travaux à ce stade». Avec cette réhabilitation, Roland Somda a foi que le développement de la capitale économique burkinabè connaitra un essor. Le but, à l’entendre, est également d’aboutir dans un délai d’une année, à la certification de cet aéroport.

Pour y arriver, le Dr Hyacinthe Compaoré, le Directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) précise que les infrastructures aéroportuaires doivent respecter des normes de l’OACI, qui garantissent la sécurité lors de leur utilisation. Le Burkina a pu certifier l’aéroport de Ouaga et le prochain défi est celui de Bobo, d’ici au premier trimestre de 2024.

L’aéroport de Bobo tournera 24h/24

Le 20 avril prochain sera lancé l’ouverture officielle de l’aéroport de Bobo en H24, c’est-à-dire qu’il sera opérationnel 24h/24. A 48 heures de ce lancement, Ibrahim Koné, gestionnaire des aéroports internationaux de Ouaga et de Bobo, assure que «tout est fin prêt pour démarrer le 20 avril». Il précise qu’il y a une étude de sécurité qui a été faite au préalable afin de pouvoir ouvrir 24h/24 cet aéroport et des recrutements pour renforcer l’effectif par exemple ont été faits. Dans cette dynamique, pour peu que la demande soit faite par les compagnies de transport aérien, des vols internationaux pourront directement atterrir à l’aéroport international de Bobo-Dioulasso.

«On ne peut plus faire de la demie mesure»

Les travaux en cours actuellement à l’aéroport international de Bobo-Dioulasso «ne sont qu’une suite logique des promesses des autorités de la transition», soutient Mahamadou Barry, premier vice-président de la délégation spéciale régionale des Hauts-Bassins. Celui-ci demande au gouvernement d’aller toujours de l’avant, car il ne sera pas question de s’arrêter à mi-chemin parce qu’il faut arriver à l’excellence pour pouvoir attirer les compagnies vers cet aéroport. «On ne peut plus faire de la demie mesure», dit-il.

Notons que pour ce qui est des travaux de réhabilitation, il nous a été donné de constater un changement de l’aspect des bâtiments. La peinture a été refaite et à l’intérieur de ceux-ci, des rénovations sont également en cours pour rendre plus moderne cet aéroport. Des équipements de sureté seront installés au niveau du salon d’honneur, nous confient les responsables des lieux, qui ajoutent que la dernière rénovation de l’aéroport date de 2010.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Fermer le menu
felis id nec ultricies porta. id, efficitur. massa eget