Avant match Angola-Burkina Faso:« nous ne ferons pas de calculs » dixit Hubert Velud

Les Etalons joueront leur dernier match de groupe, ce mardi 23 janvier 2024 au stade Charles Konan Banny de Yamoussoukro contre l’Angola. En prélude à ce match, le coach Hubert Velud et son gardien Sébastien Oula Tou ont aminé une conférence de presse ce lundi 22 janvier 2024 à Bouaké.
Angola-Burkina Faso est l’affiche de la dernière journée dans le groupe D qui permettra sans doute de déterminer la première place. Les Palancas Negras actuels leaders du groupe partent avec un avantage car un nul ou une victoire, leur assurent le droit de disputer leur match de 8ème de finale sur place à Bouaké. Pour avoir ce privilège, les Etalons sont contraints à la victoire. Et le coach Hubert Velud en est conscient. Il dira « on va jouer ce match pour chercher la première place. Le groupe est ambitieux. C’est un match décisif ». Les Etalons vont seul le coach Hubert Velud, prendre en compte la fatigue de certains joueurs, des blessés plutôt que gérer l’aspect des cartons. Parlant de l’adversaire, l’Angola, le coach des Etalons, dira que c’est « une bonne équipe c’est pourquoi ils ont 4 points comme nous. C’est une équipe athlétique, percutant. Mais nous avons aussi nos qualités. Dans l’approche, nous irons chercher cette équipe ». Pour cette rencontre « nous ne ferons pas de calcul. Après si toutes les équipes se retrouvent avec 5 points, on passera maintenant la journée à faire des calculs ». Il a aussi fait la revue de son effectif en notant que « nous avons des blessés mais on compte sur tout le monde parce qu’en, on va faire souffler certains joueurs ». Les Etalons selon les observateurs aiment partir de derrière pour avancer alors que l’adversaire l’Angola aiment le pressing, pour Velud il faudra être prudent et jouer notre football. Présent en cette conférence de presse d’avant match aux côtés de son coach, Sébastien Oula Tou, 4ème gardien des Etalons dans la hiérarchie, pour sa part indiquera « on prépare ce match avec beaucoup de confiance. On a notre destin en main. C’est à nous d’aller chercher la victoire et du coup cette première place groupe. Nous jouerons ce match à 200%. On veut rendre le peuple Burkinabè fiers de nous. On est tous conscient de ce qui nous attend ». A la préoccupation de savoir l’impact du capitaine Bertrand Isidore Traoré sur le terrain, Sébastien Oula Tou soulignera « je mentirais si je dis qu’on ne veut pas que Bertrand Traoré joue tous les matches. C’est toujours mieux de l’avoir une demi-heure, que de le faire jouer 90mn et le perdre. C’est un professionnel. Il a tout fait pour être à cette CAN après une longue blessure donc il faut le protéger ».

Firmin OUATTARA
Ousmane Traoré
Depuis Bouaké

Fermer le menu
ut mattis diam ut at luctus