Bakary Sanou, jeune jardinier à Samagan : «J’ai décidé d’être mon propre patron»

Bakary Sanou est un jeune jardinier du village de  Samagan. Depuis quelques années, il s’est investi dans le domaine du jardinage et en a fait son cheval de bataille. Aujourd’hui, grâce a son abnégation et à son dévouement dans ce métier, ce jeune homme s’épanouit.

1. Le jeune jardinier dans son champ de piment pour la cueillette

Aujourd’hui, la majorité des jeunes aspirent à un bonheur immédiat. Ils se rendent pour la plupart dans les villes en quête d’emploi bien rémunéré afin d’avoir des conditions de vie meilleures.  Bakary Sanou âgé de 26 ans, à la différence de ceux-ci, a décidé d’entreprendre dans son village natal. On est mieux chez soi, comme on le dit souvent. Jeune dévoué, il a embrassé le métier de jardinage depuis 2007 et en a fait son objet de passion. L’ardeur et son courage dans ce domaine lui a permis d’atteindre ses objectifs. Il est devenu influent et sert de référence pour les jeunes de sa localité. Parti de rien, le jeune jardinier s’est fait beaucoup de réalisations grâce à son métier. « J’ai débuté il y a de cela plus d’une dizaine d’années. Les débuts n’étaient pas faciles. Il m’arrivait parfois de vouloir abandonner, mais aujourd’hui je me réjouis des retombées de mon métier. J’ai construit une maison que j’ai même équipée,  je me suis acheté une moto et un tricycle et autres réalisations que je ne saurai citer », nous a expliqué le jeune jardinier. Et selon ses dires, après des années d’expérience, son ambition est d’agrandir l’espace de son jardin et mieux le développer pour accroître ses recettes. Cette initiative d’entreprendre lui-même selon ce qu’on retient  de ses propos, serait partie d’un constat. « Tout est parti d’un constat. Un jour, je me suis dit que je suis jeune, j’ai toutes les capacités et rien ne pouvait m’empêcher d’être mon propre entrepreneur », a dit Bakary Sanou. Par ailleurs, il poursuit en soulignant qu’on n’est pas obligé de se déplacer pour entreprendre ni attendre d’être employé pour faire quelque chose. Ce jeune homme a auprès de lui quelques jeunes garçons qu’il initie déjà en la matière.  Pour lui, la jeunesse doit prendre conscience de la situation actuelle du pays en matière d’emploi. Et surtout savoir que c’est à elle de travailler à développer ses localités d’origine que de vouloir partir dans des zones jugées meilleures, oubliant que cela est l’œuvre de certaines personnes.

Serge Paulin SANOU /Stagiaire

Fermer le menu
Nullam diam vel, elit. leo. commodo ipsum sed commodo ut