Transport en commun : Economique et sûr pour les Bobolais

En ce début de rentrée scolaire les parents s’activent pour l’abonnement de leurs enfants aux transports en commun. Ce mercredi 30 septembre 2020, ils étaient nombreux à la place Tiéfo AMORO pour les abonnements et réabonnements à la Société de  Transport en Commun (SOTRACO).

Les élèves et étudiants en rang pour les abonnements

Le transport en commun est le mode de transport le plus prisé pendant l’année scolaire. Il consiste à transporter plusieurs personnes ensemble sur le même trajet. Pour cette rentrée scolaire la SOTRACO qui est un mode de transport urbain, met à la disposition de la population des autobus permettant d’avoir accès aux différents quartiers de la ville de Bobo-Dioulasso. Selon Christophe Bazenga informaticien à la SOTRACO les gens préfèrent le transport en commun. « Comme vous voyez les gens sont nombreux ce matin, certains sont là pour l’abonnement et d’autres pour le réabonnement. Avec la rentrée scolaire il y’a plus d’engouement, les gens s’intéressent de plus en plus au transport en commun ; Pour les élèves, étudiants, les personnes âgées ou en situation d’handicap l’abonnement est moins cher par rapport aux autres usagers ».  Pour certains parents d’élèves, c’est une belle occasion non seulement d’économiser mais aussi d’éviter aux enfants des risques d’accidents. SANOGO Bengali un parent d’élèves que nous avons trouvé sur place avoue que c’est le moyen de transport le plus sûr. « Je suis venu pour abonner mes enfants parce que je ne voudrais pas qu’ils partent à l’école en retard car nous habitons à Accart-ville et les enfants fréquentent à Ouezzin-ville et c’est rassurant qu’ils soient dans les bus. Je salue l’initiative de la SOTRACO,  je suis content que les bus soient à la disposition des Bobolais ». Tout comme les parents, les élèves et les étudiants apprécient eux aussi le transport en commun. Mariam Coulibaly élève en classe de 3e venue renouveler son abonnement témoigne : «  j’ai une moto mais je préfère me rendre à l’école avec les autobus, quand je sors mes parents ne s’inquiètent pas trop, c’est plus rassurant et j’arrive à l’école avant l’heure. C’est pour cela cette année j’ai encore opté pour le transport en commun ». De plus, l’apparition du transport urbain est un moyen pour contribuer à la lutte contre la pollution de l’environnement. Dans la ville de Bobo-Dioulasso, les autobus circulent tous les jours ouvrables de 5h30 à 21h30 et les weekends de 7h à 20h.

Alatevi Elise GAGBA

Augustine Etiéna Kantiono/ Stagiaires

Fermer le menu
Donec ut luctus risus ut fringilla adipiscing efficitur. Phasellus leo Aliquam