Belle-ville, secteur 29 de Bobo : Un imam déposé à la MACB

Un Iman de la ville de Bobo-Dioulasso a été placé sous mandat de dépôt, le jeudi 25 mai 2023 à la MACB. Il est poursuivi par le parquet du Tribunal de Grande Instance de Bobo-Dioulasso pour des faits de violences et menaces sous conditions.

Tout a commencé par une affaire de terrain situé au secteur 29, Belle-ville, en face de l’Institut supérieur des filières professionnalisantes (ISFP). Il s’agit en réalité d’un espace vert qui est attribué à une communauté religieuse. Pour preuve, elle détient tous les documents qui lui confèrent un titre de propriété. Cependant, le camp de l’imam prétend toujours être le propriétaire du terrain. Ils voulaient réaliser des travaux de construction sur le site. Du coup, un litige foncier sur le terrain oppose les deux camps. Rapidement, l’affaire monte en justice.

A l’issue d’une décision judiciaire, le terrain a été attribué à la communauté catholique sur la base des documents valables qu’elle détient. Après ladite décision, le camp de l’imam continue de réclamer la qualité de propriétaire du terrain. Pire, l’imam a proféré des menaces et violences à l’endroit de la communauté sous conditions de céder le terrain. Ces menaces sont contenues dans un enregistrement audio-visuel dans lequel il déclare ceci ” Si on enferme un d’entre nous à cause de cette affaire de terrain, nous allons attaquer et casser toutes les églises catholiques qui se trouvent dans le quartier Belle-ville”.

Pour le parquet, il n’y a pas de problème entre les deux communautés mais, de telles déclarations faites par l’Imam, constituent des infractions à la loi pénale et peuvent nuire à la paix et la cohésion sociale. Au regard de la situation, le parquet a interpellé l’imam en question puis l’a placé en détention provisoire. Pour l’instant l’imam séjourne à la MACB en attendant le jour du jugement. En clair, le parquet lui reproche des faits de menaces sous conditions d’incitation à la haine et à la violence prévus par le code pénal burkinabè. (Affaire à suivre).

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
et, fringilla felis Sed amet, Curabitur Nullam Aliquam felis vel, Phasellus luctus