CAN junior Mauritanie 2021 : Oscar Barro à propos du match Burkina – Tunisie

 

«Si on avait Fiacre Botué Kouamé, ça allait être différent»

 Pour leur première sortie dans cette CAN junior Mauritanie 2021, les Etalons du Burkina Faso version Oscar Barro – Amadou Sampo ont partagé les points avec la Tunisie. Un résultat mitigé pour les deux favoris du groupe qui ont concédé le nul 0 but partout. Analysons la prestation des Etalons juniors, une journée après cette rencontre, ce lundi 15 février 2021.

Les Etalons juniors d’Oscar Barro promettent mouiller plus le maillot lors des deux matches de poule restant

Le Onze concocté par le coach Oscar Barro, l’entraineur des Étalons juniors, était différent à quelques joueurs près de celui finaliste de l’UFOA-B. Les Etalons ont évolué sans leur buteur maison Fiacre Botué Kouamé, leur milieu de terrain Yaël Cyril Tiendrébéogo et même du gardien Sidi Diawara. Si pour les deux derniers cités, c’était le choix du coach,  pour le premier il en est autrement. Et Oscar Barro expliquera son cas en conférence d’après match. «Fiacre Botué Kouamé est notre meilleur joueur. Actuellement, il est en train de faire les formalités. On le connait dans la finition, si on avait Fiacre, ça allait être un autre match», dit-il. Pourquoi le joueur n’était pas présent. Selon les indiscrétions, il est en partance pour signer un contrat en France. La signature de ce contrat ne pouvait-elle pas attendre la défense des couleurs du Burkina Faso ? On se pose la question. Sur le terrain Oscar Barro a  fait le choix de débuter ce premier match de cette CAN avec ces renforts trouvés après la finale UFOA B, notamment Nathanio Kompaoré, Belemé Daouda, Joffrey Bazié et Nagoro Dao.

Le duo en défense centrale des Etalons juniors, Moustapha Ouédraogo – Djiga Yacouba, a été imperturbable sur quelques contres des Tunisiens

 

Nathanio Kompaoré, moins percutant

 

Pour son premier match avec les Etalons dans cette CAN, Nathanio Kompaoré n’a pas montré plus de valeur. Pendant les 60 minutes qu’il a passé sur le terrain, il n’a réussi qu’une seule percussion dans le camp tunisien. Or ce que l’on attendait de lui, c’était plus de percussion et de ballons pour les attaquants. En plus de cela, il faut reconnaître que Belemé Daouda était bien perdu dans cette rencontre et n’a pas reçu de bonne balle de la part des milieux de terrain. Conséquence, esseulé  entre les deux centraux tunisiens, il se battait comme un beau diable. Au milieu de terrain, c’est la position d’Ibrahim Bancé qu’on peut aussi trouver d’incompréhensible. En première période, il a joué un peu lus bas et même souvent collé à sa défense. Dans cette position, il a commis beaucoup de fautes sanctionnées par un carton jaune (43mn). Il a même passé à côté  d’un deuxième  jaune qui serait synonyme  d’expulsion. Ensuite recadré par Oscar Barro, lorsqu’il monta d’un cran, le jeu des Etalons juniors  a plus été porté vers l’offensive. Oscar Barro devrait être plus regardant sur la position d’Ibrahim Bancé pour les prochains matches. Pour ce premier, les deux entraîneurs sont unanimes que le match nul est équitable. Il fallait à tout prix ne pas perdre d’entrée. L’entraîneur des Etalons juniors ajoutera que son équipe était crispée, mais pour les autres rencontres, elle jouera plus libérée. Ainsi, les Etalons juniors capitaliseront le maximum de confiance pour des  résultats positifs lors des deux prochains matches du groupe. Et cela passe par une victoire contre la Centrafricaine le jeudi 18 février 2021, toujours au stade Cheikha Boidiya de Nouakchott à partir de 19h.

 

Propos d’après match

Kamou Malo, superviseur général des équipes nationales

 

Kambou  Malo, superviseur général des équipes nationales

« Les jeunes ont respecté les schémas tactiques. Même si quelque part nous nourrissons quelques remords, parce qu’on se dit qu’il y avait la place pour gagner. Les garçons sont conscients parce que dans les vestiaires, ce que j’ai vu après le match augure des prochains matches très enlevés. Il ne faut pas leur jeter la pierre, car pour une entrée dans une compétition, il ne fallait pas sortir bredouille. Nous avons partagé les points. Ce nul, nous devons le bonifier lors de la prochaine rencontre. Nous sommes satisfaits de la prestation de nos garçons. L’équipe en face ne nous a pas inquiété. Pour les prochaines rencontres, il faut insister sur le fait que les garçons doivent capitaliser cette confiance parce que pour cette première rencontre, ils ont manqué cruellement de confiance. Il faut qu’ils se libèrent et jouent le football qu’on connait. Tant qu’on garde le ballon, on peut être dangereux. Nous allons jouer prochainement sur nos valeurs ».

Roland Sanou, joueur

Roland Sanou, milieu de terrain des Etalons juniors

« C’était un matche difficile pour nous. Nous avons eu beaucoup de difficultés, mais nous allons les corriger lors des prochaines rencontres. Pour moi, tout n’a pas été négatif, il y a des aspects positifs. Et nous sommes conscients qu’il y a un travail à faire. Pour ce qui concerne l’aspect physique, nous avons répondu présents, l’adversaire aussi. Nous sommes également confiants pour les deux matches à venir. Nous allons tout mettre en œuvre pour obtenir un résultat positif. Pour cette première rencontre, c’est l’efficacité devant les buts qui a manqué à notre équipe ».

Firmin OUATTARA

Envoyé  spécial  à Nouakchott

Fermer le menu
dapibus ante. commodo tristique sed suscipit quis, venenatis, eget