Chambre de commerce et d’Industrie du Burkina Faso : On a croqué la cola de la paix chez Djanguinaba Barro

Les premiers responsables de la Chambre de commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF), se sont réunis au domicile de leur président d’honneur, Djanguinaba Barro, le 4 février 2023. Sous l’égide de Mahamadi Savadogo, président de la CCI-BF, l’objectif a été d’échanger et de mettre fin aux divergences entre les acteurs du monde des affaires.

C’est une forte délégation des acteurs du monde des affaires conduite par Mahamadi Savadogo qui s’est rendue au domicile de Djanguinaba Barro, président d’honneur de la CCI-BF pour évoquer le problème que vit actuellement les acteurs, afin de trouver une solution. Après un peu plus d’une heure d’échange à huis clos, l’accès à la salle fut autorisé à la presse. A Djanguinaba Barro d’affirmer d’entrée de jeu qu’il fallait tenir cette rencontre car à la CCI-BF, «le travail ne se fait plus comme il se doit».

L’objectif, est de faire prospérer les activités de chacun, dit-il et que tout le monde parle le même langage. Et là il se réjouit parce que tous réuni étaient d’accord pour taire les divergences et aller de l’avant, main dans la main. Ces décisions ont été actées symboliquement avec de la cola. En effet, le président d’honneur de la CCI-BF a fendillé une noix de cola de couleur blanche en deux, une moitié dans chaque main, il demande à l’assemblée s’il y a quelqu’un qui est en désaccord avec l’issue de la rencontre. Personne ne s’est prononcé. «Vous voyez, c’est que tout le monde est d’accord», se satisfait-il. Nous ne sommes pas sans savoir que la noix de cola est symbole de bienveillance et tient une place importante dans les us et coutumes de notre société.

La paix et l’entente entre les acteurs

A entendre Lassina Diawara, bien connu dans le domaine des affaires, leur secteur ne peut bien se porter que s’il y a la paix et l’entente entre les acteurs. Ils ne peuvent que se réjouir donc du dénouement de la rencontre car la cola de la paix a été croquée. Pour lui, il le faut pour «être une seule Chambre de commerce, pour être un seul secteur privé face à l’État qui parfois à besoin de nous». A la tête de plusieurs entreprises dans les domaines de l’agro-alimentaire, du transport, de l’hôtellerie et de l’eau minérale, Dianguinaba Barro est né en 1929 à Dieri dans la commune de Orodara dans le Kénédougou. Il a été le président de la Chambre de commerce et d’Industrie de Bobo-Dioulasso de 1986 à 2014. Il est actuellement le président d’honneur de la CCI-BF et membre du conseil des sages du secteur privé. Il est élevé au rang de Commandeur de l’Ordre de l’Étalon en 2018.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Fermer le menu
ut odio felis Phasellus vulputate, Aliquam sit eget Donec elementum massa