Clément Sawadogo : «Le chef de fil de l’opposition doit avoir un esprit républicain»

L’Alliance des Partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP), a organisé une conférence de presse le jeudi 04 mars 2021 à Ouagadougou. Cette sortie médiatique a porté sur le bilan des élections couplées du 22 novembre 2020, la nomination du Premier ministre et la nouvelle configuration du paysage politique burkinabè.

Clément Sawadogo (micro), coordonnateur de l’APMP

De 60 partis politiques, l’APMP passe à 71 partis. En  effet, 11 formations politiques on vu leurs demandes d’adhésion validées par l’Alliance des Partis et formations politiques de la majorité présidentielle. D’autres partis sont en attente du traitement de leur dossier afin de rejoindre l’APMP. Selon Clément Sawadogo, coordonnateur de l’APMP, la victoire au premier tour du candidat Roch est le signe d’une adhésion et d’une appréciation positive de la mise en œuvre du programme du premier mandat, décliné à travers le Plan national de développement économique et social (PNDES). «L’APMP voudrait saluer le choix judicieux du peuple. Nous lui témoignons toute notre reconnaissance», a-t-il dit. C’est  Fort  des acquis du mandat passé et s’inscrivant dans une dynamique de continuité et de renforcement des acquis, que le président Roch Marc Christian Kaboré a reconduit Marie Christophe joseph Dabiré. Ne doutant pas de sa capacité avec les membres du gouvernement à relever les défis majeurs de la gouvernance, il n’a point été étonnant de voir l’Assemblée nationale valider sa nomination. «L’APMP, garante de l’orientation politique de la majorité, salue et apprécié la matérialisation du projet de société dont la feuille de route est bâtie sur la consolidation de la paix, la sécurité ;  approfondir la réforme des institutions, poursuivre la transformation des bases productives de l’économie et renforcer le processus de développement humain et la solidarité. Nous saluons cette décision du chef de l’État pour la confiance inébranlable placée au Premier ministre», a-t-il salué. Pour l’APMP  la création d’un ministère en charge de la réconciliation nationale témoigne de l’esprit rassembleur du président Kaboré. «Il est évident que la nouvelle configuration du paysage politique voit la majorité renforcée et une nouvelle opposition politique. Nous invitons le nouveau chef de file de l’opposition à avoir un esprit républicain», a fait savoir le coordonnateur Clément Sawadogo.

Odom YANOGO

Fermer le menu
leo. dolor Curabitur mi, Praesent tempus