Cohésion sociale : La CODEL en sapeur pompier dans les deux Karangasso

La CODEL (Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections), présidée par Me Halidou Ouédraogo, est venue à la rencontre des populations de Karangasso Sambla et Karagasso Vigué. L’occasion a été donné à chaque représentation d’exposer ses préoccupations à la rencontre.

Photos de famille à la fin de la rencontre

Elles ont été fortement représentées ce 26 août 2020 à la maison de la culture de Bobo. Elles, ce sont les populations des deux communes. Elles sont venues dans le cadre de l’organisation d’un dialogue social à Bobo-Dioulasso pour des élections apaisées dans leurs communes respectives. Chacune des communes a saisie l’occasion exprimer ses préoccupations et attentes en vue de trouver des solutions pour la bonne marche de leur commune. Elles ont aussi tiré des leçons des erreurs qu’elles ont commises dans le passé à savoir, la fermeture de la mairie à Karangasso Sambla (K S) et Karangasso Vigué (K V) et le conflit qui a conduit à des pertes en vies humaines dans la commune de K V. Pour finir Chaque représentation a formulé des messages de paix, des recommandations et/ou suggestions pour le bon fonctionnement de leur commune.

Me Halidou Ouédraogo accompagné de ses collaborateurs pendant les échanges

Pour Me Ouédraogo et ses collaborateurs, l’identification et l’élaboration de solutions durables pour le développement local, en vue d’améliorer les conditions de vie des populations des communes sont un impératif pour la CODEL. Ils ont aussi saisi l’occasion pour prêcher des messages de paix, de cohésion sociale et interpeller chaque commune à la bonne gouvernance, tout en identifiant les problèmes qui minent le fonctionnement de ces communes et qui menacent la cohésion sociale. Par ailleurs, la CODEL a demandé à chaque commune d’organiser une journée de redevabilité dans le but d’instaurer plus de transparence dans la gestion communale. Ce sera l’occasion pour chaque maire de rendre compte de sa gestion à la population et d’énumérer les problèmes rencontrés au cours de son mandat. Cela devrait se dérouler avant la campagne électorale de novembre. A la sortie de la rencontre les représentations des communes ont jugé satisfaisante le contenue des échanges et sont reparties, réjouies du soutien et de la disponibilité de la CODEL afin d’apporté plus de sérénité et de cohésion sociale dans leurs communes respectives. Pour manifester cette satisfaction, chaque commune a signé l’accord de bonne gouvernance, de prospérité économique, de lutte contre le chômage des jeunes et de culture de plus de cohésion sociale dans les communes.

Aymeric KANI

Augustine Etiéna KANTIONO

Fermer le menu
dapibus Sed tristique elit. odio dictum lectus id Curabitur efficitur. mattis