Colsama, secteur 21 : C’est vraiment les vacances !

Le secteur 21 de Bobo-Dioulasso encore appelé Colsama connait une animation particulière pendant les vacances. L’ambiance est au beau fixe surtout pendant le mois d’août, car cette période coïncide toujours avec la fin des examens scolaires et tous les élèves sont en vacances. Ce lundi 02 août, nous y avons fait le constat.

Les quelques mois de vacances ont toujours signifié un changement dans le quotidien des populations et cette année ne fait pas exception à la règle. Colsama, l’un des secteurs de la ville de Sya grouille de monde pendant ces vacances. Qui constituent généralement une période de distraction. Dans les rues, on assiste à des mouvements incessants de jeunes garçons et de jeunes filles. Pendant ce temps, des fillettes jouent à la marelle ou à d’autres jeux. Sur des terrains de fortune, on aperçoit des groupuscules de garçonnets jouer au ballon.

Les plus petits, eux s’amusent dans la boue que la pluie a occasionnée, sous le regard de leurs parents. Le long des voies on aperçoit également des grins de thé, constitués de scolaires, d’étudiants et parfois de travailleurs en congés. « Ce sont les vacances et nous n’avons rien à faire, donc on passe toute la journée ici. Souvent on veille en écoutant la musique », relate Abdoul, étudiant dans un Institut privé. Certains vacanciers sont des habitués du secteur 21, ou venus d’autres localités pour passer les vacances chez un oncle ou chez une tante.

Des retrouvailles qui se font habituellement dans la gaieté. Mais outre ces moments de distractions, les vacances scolaires sont aussi une  période d’occupation pour de nombreux élèves et étudiants. Il n’est pas rare de voir des jeunes filles et garçons mener de petites activités lucratives dans le but de préparer la prochaine rentrée scolaire. On les retrouve le plus souvent dans les rues, les endroits publics ou encore dans les marchés entrain de vendre des objets. D’autres par contre préfèrent aider leurs parents ou leurs tuteurs dans leurs tâches.

C’est le cas d’Alice, une vacancière venue de Dédougou qui aide sa tante dans son salon de coiffure. Si les vacances sont pour les vacanciers une période de distraction et l’occasion de mener une activité lucrative, il n’en demeure qu’elles constituent une période d’angoisse pour leurs parents. En dehors du fait que les enfants perturbent leur repos une fois à la maison, ils doivent déjà songer à la prochaine rentrée scolaire. Frais de scolarité, achat de fournitures, tenues scolaire…, les charges sont nombreuses. Et les parents doivent obligatoirement y faire face.

Selma Malicka DOUGOURI/ Stagiaire

Fermer le menu
dolor venenatis Phasellus massa felis ut accumsan tristique risus consectetur