Commune de Bobo-Dioulasso : Après Sirima et Bakoné, panique dans les rangs des anciens maires ?

Des anciens maires de la commune de Bobo-Dioulasso qui ont trempé leur babines dans les questions foncières et des marchés doivent avoir le sommeil rouble en ce moment. Car après Sirima Hermann dont le dossier est pendant devant la justice, Bakoné Millogo qui séjourne depuis ce 23 décembre à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso, d’autres maires pourraient être épinglés par le procureur du Faso. Qui, visiblement, veut assainir le milieu du foncier à Bobo-Dioulasso.

En effet, comme un effet de mode, la plupart des conseils d’arrondissement qui avaient des domaines fonciers ont examiné et adopté des projets de délibération dont se sont servis des promoteurs immobiliers pour s’emparer des terres de propriétaires terriens. En retour, la plupart des conseillers municipaux ont reçu des parcelles que certains ont même vendues. Alors que sur le terrain, ces parcelles n’étaient pas physiquement disponibles. Ce qui constitue de l’escroquerie.

En outre, ils sont nombreux ces maires d’arrondissement qui ont procédé à des retraits de parcelles dans des conditions qui ne sont pas tout à fait régulières. Pire, ces parcelles retirées ont été revendues dans des conditions qui restent à élucider. Par ailleurs, des espaces verts et des réserves administratives ont été, par endroit, parcellés et revendus pour servir de parcelles d’habitation. Et ce, dans des conditions elles aussi, parfois douteuses. Aussi, si la justice va au fond et fouille correctement, d’autres maires suivront Bakoné Millogo dans les jours ou mois à venir.

 

Fermer le menu
ut Nullam ipsum Aenean libero sit felis Donec ipsum leo