Commune rurale de Bama : Faire de l’agricole le levier de développement local

Des jeunes et des femmes de la commune rurale de Bama ont reçu le jeudi 18 février 2021 des kits divers de la part de la mairie. Ce don de la commune intervient à l’issue d’une formation des bénéficiaires en entrepreneuriat agricole et de fabrication de grillages de clôture. 

Remise symbolique de kits par le maire

La date du 18 février 2021 restera un jour de beau souvenir pour des jeunes et femmes de la commune rurale de Bama. Car, c’est ce jour que beaucoup ont vu leur rêve d’être équipé en matériel, devenir une réalité. En effet, 22 personnes ont reçu ce jour grâce au conseil municipal, des kits composés de charrue, d’appareils de traitement de plants… 22 autres ont bénéficié de pinceaux, de marteaux et de tenailles pour la fabrication de grillages. Selon Lansina Gondé, maire de la commune de Bama, l’objectif du conseil municipal est « d’apprendre à pêcher à la population, plutôt que de continuer à lui donner du poisson ». La commune de Bama propice à la production agricole de façon générale et à la maraîcher-culture particulièrement, est connue pour la production rizicole. L’autorité communale compte donc s’appuyer sur cet atout agricole, pour développer la localité. C’est ainsi qu’il a profité de la remise des kits pour présenter un tracteur à la population. L’engin sera mis à la disposition de toute la population locale. Pour les travaux de labour ou autres activités champêtres, une somme forfaitaire sera fixée pour tous. Quant aux personnes vivant avec un handicap, elles bénéficieront du tracteur en assurant juste le carburant pour les travaux souhaités.

Vue du tracteur mis à la disposition de la population pour leurs travaux agricoles

Les kits et la formation des bénéficiaires ont été possibles grâce aux partenaires. L’intervention du Canada est le fruit de la coopération avec l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) avec ce pays. C’est pourquoi, le maire de la commune de Bama a remercié l’AMBF pour son geste. Car sur plus de 22 communes soumissionnaires au projet, celle de Bama est bénéficiaire de cet accompagnement avec trois autres qui sont, les communes de Bobo-Dioulasso, de Banfora et de Manga. Au plan local, des techniciens ont assuré la formation des apprenants pour que l’engagement du conseil municipal pour le développement soit une réalité. Et c’est l’agriculture qui est le secteur clé de cette vision de développement local engagé par l’exécutif communal.

Souro DAO

Fermer le menu
venenatis pulvinar mi, tristique ut vel,