Conflit foncier à Dinaoro dans la Léraba : Des autochtones détruisent les plants dans le champ d’un allogène

 Le 29 août 2020, des autochtones ont détruit les plants dans le champ d’un allogène à Dinaoro, localité située dans la commune de Sindou. L’allogène sommé depuis un certain temps de libérer les lieux (le champ). Ce dernier, jusqu’à présent n’a pas cédé la terre car l’affaire serait entre les mains de la justice.

Une vue des plants détruits dans le champs

Des palmiers, des bananiers, un champ de patate douce, des plants de tomates et des aubergines sauvages ont été saccagés, détruits ce 29 août 2020 donc, par les soi-disant propriétaires du terrain litigieux. Le constat est amer car le champ dont les plants étaient bien resplendissants est désormais vide et le propriétaire n’a que ses yeux pour pleurer. En 2018, environ une dizaine d’hectares d’anacardiers avaient été détruits par ces autochtones dans le même champ. Alors que l’allogène s’est installé à Dinaoro il y’a plus d’une vingtaine d’années. Il a même été décoré de plusieurs médailles dans le domaine de l’agriculture en plus des attestations qu’il a reçu pour son engagement dans le domaine de la production agricole dans la Léraba. Dans cette province, les conflits fonciers sont tels qu’ils menacent sérieusement le vivre-ensemble et la cohésion sociale si des solutions n’y sont pas trouvées.

 Besseri Frédéric Ouattara/Banfora

 

Fermer le menu
porta. leo. Donec suscipit nec accumsan in sed