Conseil municipal de Banfora : Finalement, la session a eu lieu

Prévue pour se tenir les 24 et 25 juillet 2020, c’est le 25 juillet qu’à eu lieu la deuxième session ordinaire du conseil municipal de la commune de Banfora présidée par le maire Aboubakar Héma. Sur 80 conseillers, ce sont 48 qui ont répondu présents après l’appel.

Siaka Soulama, 2ème adjoint au maire de la commune de Banfora

Concernant le premier jour, le 24 juillet 2020, le conseil n’a pas eu lieu car certains conseillers avaient décidé de ne pas venir. Par peur ? Sans doute. La population est sortie ce jour pour soutenir le maire Aboubakar Héma pour le travail abattu au sein de la commune. L’attente du vendredi a été longue et finalement le conseil n’a pas pu se tenir. Il fallait attendre le samedi 24 juillet 2020. Ce sont 22 points qui étaient inscrits à l’ordre du jour. Tous ces points ont été approuvés par  acclamation à la majorité des conseillers présents. Le maire Aboubakar Héma que nous avons rencontré dans son bureau dans la soirée du 24 et du 25 juillet 2020 nous donne des explications de cette session que certains conseillers frondeurs avaient décidé de boycotter.

De l’avis du maire Aboubakar Héma, « les différents partis qui sont dans les mouvements on les connaît tous ». «Le jeudi matin (ndrl : la veille du conseil municipal), on m’a dit que y’a un groupe de conseillers qui était en face de la poste ; j’ai envoyé le deuxième adjoint et le conseiller Salifou Barro pour les rencontrer afin de comprendre. Après ils ont envoyé une délégation qui est venue me voir. Je parle des conseillers frondeurs. Je leur ai dit de m’apporter les griefs et c’est vers 16 h qu’ils m’ont envoyé ces griefs. Moi je ne veux pas fuir les débats, j’ai toujours aimé le dialogue. Ces derniers dans leurs griefs parlent de la non-résolution du passif foncier. Ce problème du foncier n’a pas sa raison d’être. En matière d’infrastructures scolaires, sanitaires, etc.., j’ai beaucoup fait. C’est mon bilan que ces conseillers critiquent mais je suis fier de mon bilan. Ils disent aussi qu’il y’a l’utilisation non efficiente des engins lourds. Il y’a eu un cahier de charge dans tous les domaines ».

Dans l’ensemble la session s’est bien déroulée et le maire a invité les uns et les autres à travailler dans un esprit de dialogue afin que « tous ensemble on puisse réussir l’organisation de la fête nationale». Les Banforalais qui sont sortis soutenir le maire, ont dit toute leur satisfaction de sa gestion « car en quatre ans beaucoup d’infrastructures ont été réalisées ».

Besseri Frédéric OUATTARA/Banfora

 

 

 

 

 

Fermer le menu
quis libero sem, consectetur velit, libero. dolor