Coopération : Les grands projets de la Chine à Bobo

 

A Bobo-Dioulasso, plusieurs projets de développement sont en cours de réalisation dans le cadre de la coopération bilatérale avec la République populaire de Chine. Retour sur quelques uns de ces projets.

Parmi ces projets phares, la construction de l’hôpital de référence de Bobo dont les travaux sont en cours  sur le site de Pala, juste à la sortie Est de Bobo-Dioulasso sur la route nationale 1. Après le choix contesté du site de la forêt classée de Kua. Des engins de construction de bâtiments et de travaux publics sont à pied
d’œuvre pour faire sortir de terre cet édifice tant attendu. Avec un coût de réalisation de 60 milliards de FCFA, il va compter au total 90 salles de consultation, 500 lits d’hospitaisation, 15 lits d’unité de soins
intensifs et 10 salles chirurgicales centrales.

Après un appel d’offres strict et minutieux, la société chinoise Beijing Urban Construction Group (BUCG) est officiellement désignée pour la construction du projet du CHU de Bobo-Dioulasso. La première pierre
de cet hôpital a été posée le 20 octobre 2020 par le Premier ministre d’alors, Christophe
Dabiré, pour un délai d’exécution des travaux de 36 mois. L’hôpital de référence à Bobo-Dioulasso est aussi l’un des projets clés de la coopération sino-burkinabè depuis la reprise des relations en mai 2018 entre
les deux pays, après 24 ans de suspension au profit de Taïpei. La signature de convention
entre le gouvernement burkinabè et la République populaire de Chine, pour la construction de l’infrastructure, est intervenue le 25 avril 2019.

Un autre projet emblématique de la coopération sino-burkinabé qui devrait également voir le jour à Bobo-Dioulasso, c’est le projet Smart Burkina pour lutter contre l’insécurité. Le projet Smart, ce sont au total 650 km de réseau Backbone en fibre optique pour interconnecter certaines villes et localités du pays ; 150 km de réseau métropolitain en fibre optique pour inter-connecter les différents sites dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso ; un centre de commande unifié comprenant un centre de commande national à Ouagadougou un centre de commande régional à Bobo-Dioulasso ; un système de vidéo protection de 300 sites caméras (dont 202 à Ouagadougou et 80 à Bobo- Dioulasso ) pour un total de 900
caméras à raison de 3 caméras par sites (dont 660 à Ouaga et 240 à Bobo) ; un système de communication large bande comprenant 16 stations de base eLTE (11 à Ouaga et 4 à Bobo-Dioulasso) ; 700 terminaux
mobiles ; 4 terminaux montés sur véhicule ; 4 drones. Il vise à doter les villes de Ouagadougou et de Bobo
Dioulasso à la fois d’un système de vidéo-protection et d’un système de radiocommunication professionnelle associant l’image à la voix, afin de donner plus de chance, de succès aux opérations de sécurisation. Coût total de la réalisation du projet, 47 milliards de FCFA.

Ousmane TRAORE

Fermer le menu
felis vulputate, massa id lectus id, mattis ut leo in consectetur et,