Fait de chez nous : Cyril se met le doigt dans l’œil

Une vie de calvaire dans une relation amoureuse entre Cyril et Antou fait les choux gras dans un quartier populaire d’une ville cosmopolite. Après quelques années de complicité entre ces deux tourtereaux, les choses commencent à mal tourner à cause de trahison. Comment cela est arrivé au point de se haïr au dernier degré ? Cyril est ouvrier dans une société de la place et sa compagne Antou est une femme d’affaires dont les activités prospèrent tant bien que mal. Ils font leur connaissance à l’occasion d’une réception de mariage.

Depuis lors, les deux se fréquentent et par moments, organisent des excursions pour se détendre hors de leur ville de résidence. L’appétit vient en mangeant, dit-on. Ils apprennent à mieux se découvrir et voilà qu’un projet de mariage naît entre eux. Et promesse est faite par consensus pour aboutir à une fin heureuse, c’est-à-dire réaliser leur rêve de vivre sous le même toit. Cette étape passée, les choses s’accélèrent pour la concrétisation du mariage.

C’est ainsi que Cyril en sa qualité de futur mari, propose une date pour les premières démarches de leurs fiançailles et officiellement chacun se présente à la famille de l’autre. Les deux familles accordent leurs violons pour mettre les petits plats dans les grands afin que cette union soit une réalité. C’est ainsi que la première cola est envoyée à la famille de Antou pour demander sa main, et c’est accordé. Le mariage religieux est programmé avec l’accord des deux parties et cette date est arrêtée par Cyril lui-même.

Mais à deux semaines de la date prévue, Cyril surprend tout le monde avec une décision d’annuler le mariage sans donner aucune justification. Antou fait tout pour comprendre la raison, mais en vain. Cyril est catégorique. Il est convoqué par sa belle famille pour mieux comprendre, mais il boude cette convocation. Finalement Antou convainc sa famille de laisser tomber bien que cela n’honore pas ses parents, et s’en remet à Dieu. Il faut signaler que Antou est mère de trois filles qu’elle a eues dans un premier mariage d’où elle a divorcé. De peur de subir la même chose, elle ne veut pas forcer Cyril à accepter le mariage qui peut avoir une courte durée.

Elle se consacre à ses activités pour gagner sa vie et s’occuper de sa progéniture sans cesser d’implorer le Tout-puissant afin de trouver une âme sœur pour refaire sa vie de couple. C’est dans cette attente que Cyril tourne pour revenir demander une nouvelle aventure avec Antou qui n’a plus son temps, mais il n’obtempère pas. Finalement, il se comporte à la limite comme un vigile chez Antou, car à longueur de temps il est posté devant son magasin malgré que celle-ci ne lui prête point attention.

A quelque chose, malheur est bon ! Et quand quelqu’un laisse, quelqu’un prend. On peut tenter de dire que Dieu a entendu les prières de Antou, car un richissime vient demander sa main en mariage. Bien que celui-ci soit marié, Antou n’hésite pas à devenir sa deuxième épouse car ils s’aiment et monsieur est disposé à loger sa dulcinée Antou avec ses trois enfants dans une de ses villas huppées dans un quartier résidentiel. Chose que Cyril ne veut pas entendre de ses oreilles, mais il perd son temps car Antou n’a plus son temps. Les regrets pendant la relation de couple ou après une rupture peuvent nous ronger. Cyril l’a appris à ses dépens.

Siaka SANON

Fermer le menu
venenatis, amet, consectetur mi, libero ut elit.