Covid-19 dans les Hauts-Bassins : Les Imams à l’école de lutte contre la pandémie

Le jeudi 31 décembre  2020 s’est tenue une rencontre de partage et d’information avec les leaders musulmans sur la Covid-19. Organisée par le comité régional de gestion des épidémies de la région des Hauts-Bassins, cette rencontre a permis aux participants de connaître les grands risques et l’état actuel de la maladie dans notre pays.

Le gouverneur Antoine Atiou (milieu) et le docteur Diao (micro) exhortent tout un chacun au respect des mesures-barrières

Au Burkina Faso, en particulier dans la région des Hauts-Bassins cela fait plusieurs mois qu’il y’a un relâchement dans le respect des mesures-barrières. La situation sanitaire s’est dégradée en cette fin d’année et si certaines mesures ne sont pas prises, la nouvelle année sera encore plus difficile. C’est compte tenu de ça que le comité régional de gestion des épidémies a tenu cette rencontre avec les leaders musulmans à l’ENEP de Bobo-Dioulasso. Animée par le docteur Diao Watton Rodrigue, il a expliqué les grands risques de contamination en particulier en cette période d’harmattan, décrit l’état actuel de la maladie et la situation depuis l’apparition de la maladie dans notre pays. Il a également donné les bonnes pratiques à adopter pour diminuer les risques de contamination, surtout lors des prières dans les différentes mosquées. La région des Hauts-Bassins, la deuxième région importante du pays, est aussi la deuxième qui enregistre le plus de cas positifs de Covid-19 avec 1369 cas. Plusieurs cas positifs ont été enregistrés ces derniers jours. A la date du 30  décembre, la région enregistre 22 nouveaux cas positifs et cela augmente le nombre à 197 Cas actifs.

Les leaders musulmans présents s’engagent à sensibiliser leurs différentes communautés

En cette période, la maladie a pris  une nouvelle forme et elle touche les vieux mais aussi les jeunes. Ces derniers mois, plusieurs jeunes ont été  infectés et certains en sont morts. Rien que le 30 décembre, une jeune fille de 21 ans est décédée de la Covid-19. La reprise des sensibilisations  et le retour au respect strict des barrières-barrières permettront de freiner l’évolution de la maladie. Pour Antoine Atiou, gouverneur des Hauts-Bassins, «  cette rencontre est très importante. Elle permettra de remobiliser la population afin de repousser la maladie. Il est normal que le comité de gestion des épidémies trouve encore d’autres stratégies pour aller au plus près des communautés pour les sensibiliser, car la maladie existe toujours et fait des victimes ». La rencontre de ce 31 décembre a permis aux  leaders musulmans d’avoir plus d’informations sur la Covid-19. « Nous saluons cette initiative et nous nous engageons à reprendre les sensibilisations dans nos différentes communautés et à veiller au respect des mesures-barrières pour limiter les cas de contamination », a promis Ahmad Sanogo, représentant des imans.

Alatevi Elise GAGBA

Fermer le menu
ut adipiscing mi, accumsan vulputate, suscipit diam id