Direction régionale de la santé des Hauts-Bassins : Rodrigue Diao succède à Seydou Ouattara

Le vendredi 14 mai dernier, s’est tenu la cérémonie d’installation officielle du nouveau directeur régional de la santé des Hauts-Bassins. Présidée par le gouverneur Antoine Atiou, la cérémonie a eu lieu dans la salle de conférences du Gouvernorat de Bobo-Dioulasso.

Nommé en conseil des ministres en sa séance du 07 avril 2021 comme Directeur régional de la santé (DRS) de la région des Hauts-Bassins, c’est le 14 mai dernier que Rodrigue Diao a pris officiellement fonction. Autorités administratives, militaires et paramilitaires ont marqué de leur empreinte la cérémonie de prise de fonction.

Il remplace à ce poste Seydou Ouattara, dont les subordonnés ne retiennent que de beaux souvenirs de ses quatre ans de gestion a la tête de la Direction régionale de la santé des Hauts-Bassins. Le DR sortant dépose ses valises à la Direction centrale de la protection de la santé. « Les quatre années passées dans les services de la Direction régional de la santé des Hauts-Bassins, ont été des moments de partage de savoirs et de compétences.

Je réitère mes remerciements au gouverneur Antoine Atiou de la région des Hauts-Bassin qui n’a ménagé aucun effort en m’apportant son soutien multiforme durant mon passage à la tête de la direction régionale de la santé et aussi au l’ensemble des corps constitués. Au nouveau Directeur régional Rodrigue Diao, je lui réitère également ma disponibilité à l’accompagner pour l’atteinte de ses objectifs», déclare Seydou Ouattara, Directeur régional sortant.

Quand a Rodrigue Diao, ces remerciements vont à l’endroit du ministre de la Santé pour avoir porté son choix sur sa modeste personne. «Je remercie le ministre de la Santé, le professeur Charlemagne Ouédraogo, pour avoir porté son choix sur ma modeste personnes. Je m’engage à relever les défis immenses en matière de santé auxquels la région des Hauts-Bassins fait face », va-t-il laisser entendre. En rappel Rodrigue Diao est un médecin spécialiste en épidémiologie.

Aymeric KANI

Fermer le menu
nec consequat. ultricies Praesent leo in mi, ante. id