Droit à l’emploi : L’ODJ engage ses troupes

La cérémonie de clôture de la rencontre des membres et militants de l’Organisation démocratie de la jeunesse (ODJ) a eu lieu ce 10 avril 2021 à Ouagadougou. C’était l’occasion pour eux de faire le bilan de leurs activités.

Au cours de la rencontre débuté le 8 avril dernier, les militants de l’ODJ ont durant 72h échangé sur différents aspects de la société burkinabè. Les points majeurs de cette rencontre ont été le bilan annuel des activités, le diagnostic de la question sécuritaire et la problématique de l’emploi des jeunes. Pour le président du bureau exécutif national Gabin Korbeogo, en 2021, le volume des activités menées est en hausse malgré le contexte national marqué par la crise sanitaire et sécurité.

Les militants de l’ODJ lors de la rencontre annuelle

Près de 215 participants venus de 40 sections provinciales sur les 45 ont assisté à des conférences, des projections vidéos et au forum. Des messages forts ont été envoyés notamment le combat farouche contre toutes formes d’obscurantisme comme le terrorisme. Avec le forum sur l’emploi des jeunes, l’ODJ avait pour objectif de permettre à ses militants d’avoir une compréhension juste des causes profondes ainsi que l’ampleur du chômage mais aussi d’amélioration leurs capacités de mobilisation et de lutte pour la défense du droit au travail décent pour la jeunesse. Pour les membres de l’ODJ, la démission de l’État burkinabè des secteurs productifs au profit de certaines institutions internationales est l’une des causes de la précarité sociale. Il est donc nécessaire selon Garbin Korbeogo et ses camarades, de renforcer l’organisation, de mobiliser et d’engager des actions à tous les niveaux pour que le droit à un emploi décent soit une réalité pour la jeunesse du Burkina Faso.

Awa Cécile BANGARE

Fermer le menu
elit. mi, Lorem venenatis, ut velit, Phasellus felis