Ecole nationale des Sapeurs pompiers : De nouveaux soldats pour “éteindre le feu”

La sortie officielle  de la 18ème promotion des élèves Sapeurs pompiers a eu lieu le  vendredi 26 février 2021 à l’Ecole nationale des Sapeurs pompiers à Bobo-Dioulasso. C’était en présence de plusieurs autorités civiles et militaires de la région des Hauts-Bassins.

Le commandant de la Brigade nationale des Sapeurs pompiers, Ernest Kisbedo portant les épaulettes au délégué de la promotion

Ce sont au total 249 élèves Sapeurs pompiers dont 25 personnels féminins militaires qui ont effectués leur sortie. Après six mois de formation sur les fondamentaux de la vie militaire au Centre régional d’instruction de la 2ème région militaire, ces jeunes ont été admis à l’Ecole nationale de Sapeurs pompiers le 23 août 2020.

Les élèves de la 18ème promotion de Sapeurs pompiers au moment de la parade

Ils ont suivi une formation de base. Cette formation a pour but de leur faire acquérir des connaissances techniques et des pratiques leur permettant d’occuper les fonctions de servant, de sapeurs de liaison, de planton et d’auxiliaires de stationnement dans les unités d’incendie et de secours de la Brigade nationale des Sapeurs pompiers. Pour ce faire, plusieurs modules incluant l’instruction générale, la formation technique professionnelle mais également l’éducation physique militaire et sportive axée sur la préparation physique opérationnelle leur ont été enseignés. Ils sont désormais aptes à participer activement à la protection des populations, à la sauvegarde de leurs biens partout où le devoir les appellera. Au terme de l’examen final, le taux de réussite de 100% avec une moyenne de 17,04 /20 pour le premier et une moyenne de la classe de 13,83/20.

Capitaine Mamadou Go, commandant de l’ENASAP

Le commandant de l’ENASAP, capitaine Mamadou Go, a tenu « à féliciter la 18ème promotion pour son admission au service d’incendie et son choix d’appartenir  à la grande famille de Sapeurs pompiers. Alors que le Burkina Faso fait face à une crise inédite marquée par la crise sécuritaire et à la pandémie de la COVID-19. Ce contexte particulier vient augmenter les besoins de protection et d’assistance des populations. Au regard de la qualité de formation que vous avez reçue, je vous demande de faire preuve de professionnalisme, de respecter la dignité humaine, de cultiver l’humilité, le sens de l’honneur et la recherche de l’excellence ».

Stéphane Kinda, major de la promotion

Pour sa part, Stéphane Kinda, major de la promotion se dit heureux à la fin de cette formation.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
neque. ut felis massa efficitur. elementum