Election présidentielle de novembre prochain : Roch marc Kaboré investi comme candidat du MPP

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a, lors de son congrès extraordinaire le 11 juillet 2020, procédé à l’investiture de son candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre. C’était au palais des sports de Ouaga 2000. Une occasion pour le parti de présenter le bilan global du mandat de Roch Marc Christian Kaboré.

Roch Marc Christian Kaboré est désormais,officiellement, le candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre du Mouvement du peuple pour le progrès. C’est le ministre d’État Siméon Sawadogo, représentant le candidat qui a pris le drapeau de la campagne. Livrant le message du candidat aux militants et sympathisants du parti, Siméon Sawadogo a laissé entendre que «c’est un devoir patriotique pour moi de répondre oui. Notre victoire à la présidentielle doit s’accompagner d’une majorité confortable, stable à l’Assemblée nationale». Au cours de ce congrès, le président du parti, Simon Compaoré n’a pas manqué de présenter le bilan de la mandature du Président Roch March Christian Kaboré. Lequel bilan est satisfaisant selon lui en ce sens que «malgré le terrorisme, les tentatives de déstabilisation, un contexte de fronde sociale, nous avons bâti, construit et fait bouger les lignes. Aucun régime dans notre histoire n’a pu atteindre de telles performances dans un tel laps de temps». C’est d’ailleurs, fort de ce constat que l’Alliance des partis membres de la majorité présidentielle a décidé de soutenir la candidature de Roch Marc Christian Kaboré. C’est ainsi que citant les réalisations du pouvoir actuel, son représentant, Bénéwendé Stanislas Sankara a expliqué que malgré les entraves et difficultés, les résultats socio-économiques sont palpables. Pour cela, il a invité les populations à soutenir activement le candidat. Dans le même sens, Simon Compaoré a invité les militants du parti à taire leurs mesquineries et querelles intestines de positionnement car pour lui, les luttes d’intérêts égoïstes et claniques doivent cesser pour faire place à la discipline militante, à la courtoisie entre camarades et à l’intérêt commun. S’agissant de la tenue des élections, il a indiqué «tous ceux qui ont des agendas cachés incitant et appelant à la non tenue à bonne date des élections présidentielles et législatives couplées de 2020, que la main du Tout-puissant enraye leurs prévisions diaboliques et nous maintienne sur la voie de la consolidation de la stabilité et de la paix dans notre pays».

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
leo sem, Aenean justo Curabitur Donec