Fichier électoral : 6 492 026 électeurs inscrits

La Commission électorale nationale indépendante a fait découvrir aux partis politiques, aux regroupements des partis politiques, aux indépendants et à la société civile, le fichier électoral actualisé après la phase de laboratoire. Selon le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, il y a 6 492 026 électeurs.

Le président de la CENI, Newton Ahmed Barry faisant le point des électeurs inscrits sur le fichier électoral

Après le rendez-vous du 10 août 2020, où la CENI a fait le bilan physique de l’enrôlement biométrique, avec les partis politiques, les regroupements de partis politiques et les indépendants, elle les a encore conviés pour faire le point de la situation du fichier électoral issue du laboratoire. Cette phase du laboratoire, a permis de présenter la situation du fichier électoral après dédoublonnage. Ainsi, trois régions viennent en tête avec un grand nombre d’électeurs. Il s’agit du Centre avec 1 294 644 électeurs, les Hauts-Bassins avec 780 032 électeurs et le Centre-Est avec 578 706 électeurs. Au niveau des Burkinabè de l’étranger, en Afrique on dénombre 18 815 électeurs, la zone Amérique 1059 électeurs, la zone Asie 332 électeurs et la zone Europe 2811 électeurs. Après la fin de l’enrôlement, la CENI a dénombré 2 376 100 nouveaux électeurs. A l’issue du dédoublonnage, ils sont 1 126 554 qui arrivent de nouveau sur le fichier électoral. Avec la nouvelle technologie des doublons, la CENI a pu détecter 148 000 doublons sur l’ancien fichier. Le fichier électoral actualisé compte donc 6 492 026 électeurs dont 3 040 717 femmes et 3 452 151 hommes. Selon le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, le constat après l’enrôlement, est que  62 électeurs se sont inscrits avec des passeports de service et les passeports diplomatiques. Ces derniers ont vu leur enrôlement annulé. Une dizaine parmi eux s’étaient déjà inscrits. Il précisera qu’à partir de ce mercredi 16 septembre 2020 débute la phase d’affichage des listes électorales sur l’ensemble du territoire. Et avec l’affichage commence aussi la phase du contentieux avec le fichier électoral. Le président de la CENI a aussi informé de la mise en place d’une commission pour la sécurisation du pays le jour des élections.

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
ut risus. ut elementum sed Curabitur Lorem libero. porta. dictum tempus ut