Election présidentielle : Tahirou Barry chez les artisans de ouagadougou

Le candidat du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR), Tahirou Barry a rendu visite le 04 novembre 2020 aux artisans du Village artisanal et du Village de bronze de ouagadougou. Cette visite entre dans le cadre de la campagne électorale qui a débuté le 31 octobre dernier.

Selon Tahirou Barry, il faut repositionner la culture à la place qu’il faut

La culture est l’un des volets important dans le projet de société du candidat du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR), Tahirou Barry. Selon lui, la culture est un domaine essentiel dans la marche d’une Nation. L’importance de ce secteur de créativité, de création d’emplois n’est plus à démontrer. Un secteur qui occupe des milliers de Burkinabè. C’est au regard de cela que Tahirou Barry était en visite chez ces artisans de Ouagadougou. L’objectif est de s’enquérir de leurs conditions de travail, les encourager et recueillir leurs préoccupations en vue d’apporter des réponses. C’est un accueil chaleureux qui a été réservé au candidat du MCR par les artisans du village du bronze qui lui exposer les difficultés qu’ils rencontrent dans leur travail. De ces difficultés, on peut noter le besoin d’accroître des actions de visibilité pour toutes les œuvres exposées et faciliter leur commercialisation. Tahirou Barry les a rassurés que des actions sont prévues en ce sens dans son programme présidentiel. Il s’agit entre autres de permettre au Burkina Faso de grandir en préservant ses racines tout en se protégeant contre l’impérialisme culturel qui  l’asservie et qui lui fait douter de ses capacités intrinsèques. Il a confié : “ nous envisageons des actions fortes au niveau du secteur de la culture afin de faire de chaque Burkinabè un citoyen intégré, résolument orienté vers la préservation des valeurs positives et la promotion de ces valeurs”. Puis d’ajouter : “la première action qui nous paraît fondamentale, c’est d’intégrer les modules du civisme de la langue dans l’enseignement. Déjà à la base, l’élève grandit avec les notions culturelles et quelque soit l’envahissement culturel extérieur, il va s’évertuer à rester lui même. Il y a un travail important de réhabilitation d’un certain nombre d’éléments immatériels culturels qui sont proposés. Au-delà de ça, nous avons prévu le recensement et la valorisation de tous nos atouts culturels, partout où ils se trouven”.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
dictum et, velit, at venenatis felis