Mouvement pour le rassemblement patriotique : Ni socialiste, ni libéral, ni centriste !

Créé en janvier 2019, le Mouvement pour le rassemblement patriotique (MRP) a fait sa première sortie médiatique à Bobo-Dioulasso par une conférence de presse, samedi 25 juillet 2020, à l’école primaire privée Tougouait.

Karim Ouattara (micro), coordonnateur du MRP/Hauts-Bassins, a animé cette première conférence de son parti à Bobo-Dioulasso

Cette conférence animée par Karim Ouattara, coordonnateur régional du MRP dans les Hauts-Bassins, avait pour objet de présenter la section du parti et donner sa lecture de l’actualité nationale. Selon le coordonnateur régional des Hauts-Bassins, le parti est déployé dans la région. Les démembrements dans les provinces (Houet, Kénédougou, Tuy), dans les grandes villes, les départements et certains villages, ont été mis en place. La section Hauts-Bassins est en ordre de bataille pour les élections du 22 novembre prochain, et compte engranger des sièges de député. Le parti ne présentera son propre candidat à l’élection présidentielle à venir. Le parti de Pierre Claver Yaméogo est contre le report de ces élections. Le MRP qui prône un développement endogène, est de la mouvance présidentielle. Le MRP a vision de la politique en lien avec nos réalités, nos traditions et se refuse à avoir une lecture politique sous le prime européen ; Par conséquent, il ne se reconnait pas dans des termes socialisme, libéralisme ou centrisme. Il se veut un parti politique burkinabè. Point barre !  Quant à sa lecture sur l’actualité et la gouvernance du régime en place, le MRP estime que tout n’est pas mauvais. Car, le pays est victime du terrorisme depuis presque 5 ans. Du reste, le MRP estime que la question du terrorisme est mal traitée.

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr

Fermer le menu
id, libero. Nullam elit. id massa