Elections de 2020 : Les quatre serments des Dozos

L’Union nationale des Dozos du Burkina (UNDB) a tenu une rencontre, du jeudi 29 au samedi 31 octobre 2020 au Stade Général Sangoulé Lamizana de Bobo-Dioulasso. Une rencontre été placée sous le haut patronage du président du Faso représenté par Issa Dominique Konaté, conseiller spécial à la présidence. A cette occasion, l’UNDB a plaidé pour des élections apaisées et sécurisées.

Venus du Burkina Faso, Niger, du Sénégal, du Mali, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée, des milliers de Dozos présents à Bobo-Dioulasso se sont récréés, mais surtout ont dégagé des pistes de solution pour apporter leur contribution à la réussite des élections au Burkina. La 10ème édition de cette journée culturelle est placée sous le thème ” Contribution des Dozos au renforcement de la sécurité pour des élections apaisées au Burkina Faso ”. Selon Ali Konaté, président de l’Union nationale des Dozos du Burkina, cette rencontre des Dozos vise quatre objectifs : La cohésion, échanger les savoirs, le pardon et la contribution à une élection apaisées.

« L’insécurité, vu les moments difficiles que traverse le pays, le Burkina a besoin d’une cohésion et de plus de sécurité à jamais. Raison pour laquelle nous avons demandé à tout un chacun de réunir ses forces pour soutenir nos forces de l’ordre afin de sécuriser le pays dans ces moments de campagne électorale», a-t-il ajouté. Les Dozos et autorités présentes à cette journée ont présenté leurs condoléances au président du Faso qui a perdu son père le 27 octobre dernier. Le président Roch Marc Christian Kaboré a bien voulu accepter patronner cette cérémonie pour trois raisons, selon son représentant. « La première est de reconnaître la contribution inestimable des Dozos du Burkina Faso dans l’œuvre de défense de la patrie, la seconde est le thème choisi et la troisième est la solidarité des Dozos dans leur confrérie », explique Issa Dominique Konaté, représentant le Président du Faso. « C’est une très bonne initiative pour le développement durable d’une manière générale et dans les circonstances actuelles, je pense que la thématique qu’ils ont choisie est appréciée à sa juste valeur. Nous devons utiliser toutes les ressources endogènes que nous avons dans nos cultures et dans notre organisation sociale pour pouvoir faire face à toutes les adversités », a-t-il ajouté. Le député Léonce Sanou, représentant le parrain Alassane Bala Sakandé, a exprimé la reconnaissance et remerciements au président de l’UNDB pour avoir choisi le président de l’Assemblée nationale comme parrain de cette cérémonie.

Lassina Ouattara, Dozo venu de la région des Cascades, lance un appel aux hommes politiques burkinabè : « Ce que nous demandons aux hommes politiques de notre pays, c’est de cultiver la paix et d’accepter les résultats des urnes. Nous sollicitons la CENI de travailler dans la transparence  au choix du 22 novembre ».

Casimir Seyram KAVEGUE/ Stagiaire

Fermer le menu
venenatis, dolor. odio libero. felis ut