Fait de chez nous : Elle simule le vol avant de quitter son époux

Ina finit par rejoindre ses parents dans une autre localité du pays. Ne supportant plus la nouvelle situation de son époux Saïdou, elle décide de partir. Nina vide la maison de tout le matériel qui l’intéresse. Quand elle finit d’accomplir son complot, elle informe Saïdou au téléphone. « Chéri, vient vite à la maison.

Des voleurs ont tout pris ici ». Saïdou arrive tout ahuri en compagnie de certains amis. Leur constat est le même. Personne n’a cru au vol. Car les traces laissées, confirment bien le doute. Sans tarder, un ami accompagne Saïdou à la police et le constat est vite fait. Saïdou et Ina son interrogés séparément par la police. Au terme des questions, tout laisse croire que madame est dans le coup. Mais elle continue de tout nier. Ce qu’elle semblait ignorer, est le fait d’avoir à faire à des professionnels. C’est ainsi que les enquêtes vont conduire la police vers un conducteur de tricycle.

Convoqué à la police, le «tricycliste» est accueilli à la manière forte. Rapidement il fit des déclarations qui confirment le doute de tous ceux qui pensaient à un complot ourdi par Ina. « Sur appel de la dame ici présente, j’ai ramassé des bagages pour les déposer chez une femme dans un quartier de la cité.

Je crois que cette dernière est une amie à madame. Moi j’ai pris les bagages, parce qu’elle m’a fait croire qu’elle déménageait », a confirmé le conducteur de tricycle. Aussitôt avoué, une mission conduite par le conducteur de tricycle se rend dans ledit quartier. Tous les effets cités par Saïdou à l’introduction de la plainte y sont. Monsieur n’en revient pas. Car il ne pouvait pas croire un seul instant, que la femme à qui il avait tout donné presque, pouvait lui faire ça et ce malgré deux maternités.

Saïdou n’avait pas tort ! Car il avait fait des besoins d’Ina des urgences à résoudre. Aussi, garnissait-il la garde-robe de sa femme de vêtements de qualité. Les motos de nouvelles marques étaient toujours offertes à Ina. Même ses parents étaient à la charge de Saïdou qui ne voulait pas que ceux-ci manquent du nécessaire. C’est pourquoi Saïdou n’arrivait pas à croire un seul instant à l’acte posé par Ina.

C’est pourquoi, depuis la fuite d’Ina, monsieur est dans le doute. Il lui arrive de vouloir se réengager avec une autre. Mais quand il pense que malgré son sacrifice à rendre Ina heureuse, cette dernière a osé lui jouer ce coup, Saïdou ne veut même plus se remarier. Comme quoi, «chat échaudé craint l’eau froide».  Pendant que les parents d’Ina lui posent toutes les questions du monde pour comprendre, madame continue de tisser de nouvelles relations avec des hommes financièrement forts. Car son départ de chez Saïdou est dû à cette compression dont il est victime.

Souro DAO/ daosouro@yahoo.fr

Fermer le menu
amet, lectus felis mattis libero non et, at ut diam consectetur