Gestion de Iba Hôtel : Quand une affaire de 400 millions FCFA déchire la famille

Mathieu Zongo, fils du propriétaire de Iba Hôtel et ancien directeur général dudit hôtel, était à la barre ce lundi 17 avril 2023. Le parquet le poursuit pour avoir dissipé plus de 400 millions F CFA dans la gestion de l’hôtel.

Une affaire d’héritage déchire la famille Zongo, propriétaire de Iba Hôtel situé au secteur 25 de Bobo-Dioulasso. Au total, ils sont six successeurs dont cinq de même mère et un de mère différente. Après le décès de leur père en août 2015, il était question de qui allait gérer l’hôtel, un bien familial. C’est ainsi que la famille retient le critère d’âge. Ses premiers fils étant des jumeaux, l’un prend les commandes de la gestion. A peine six mois de gestion, ce dernier se trouve impliqué dans une procédure judiciaire. Il est interpellé puis incarcéré quelques jours plus tard à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso (MACB).

En effet, au moment des faits, il était fortement suspecté dans une affaire de meurtre. Suite à cela, la gestion échoit à son frère jumeau du nom de Mathieu Zongo. Celui-ci devient alors le directeur général de l’hôtel. Il le gère pendant cinq années et demie. Au cours de ces années, certains de ses frères et sœurs n’apprécient pas sa manière de gérer. Ils estiment qu’il a dissipé une forte somme d’argent dans la gestion de l’hôtel estimée à plus de 400 millions FCFA. Alors, ses frères décident de porter l’affaire sur la table du procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso. Après enquête, le procureur juge opportun de poursuivre Mathieu Zongo. En clair, le Ministère public lui reproche d’avoir commis des malversations financières à hauteur de plus de 400 millions FCFA dans le cadre de la gestion de l’hôtel.

« J’ai acheté des voitures, des motos, …, pour la famille »

Comparant à la barre, le 17 avril 2023, le prévenu reconnaît une partie des faits. “Je reconnais que j’ai mal géré l’hôtel, mais j’ai acheté des voitures et motos pour la plupart de mes frères et sœurs. J’ai payé une voiture aussi pour notre mère. Moi-même, j’ai acheté une voiture et quatre parcelles nues à 30 millions dont deux à Ouagadougou et deux à Bobo-Dioulasso. J’ai eu à effectuer d’autres dépenses dans les affaires familiales. J’ai payé la scolarité d’un de nos petits frères, mineur pendant des années”, a indiqué Mathieu Zongo devant les juges.

Victor Zongo, petit frère de Mathieu, donne sa version des faits à la barre. “J’ai approché mon frère aîné pour savoir comment il gérait l’hôtel de notre père. Mais, jusqu’à l’heure, il ne nous a jamais fait le compte-rendu. C’est pourquoi nous voulons voir clair dans la gestion”, dit-il.

L’affaire n’a pas connu de dénouement ce 17 avril 2023, parce que le tribunal a besoin d’enquêtes complémentaires pour pouvoir rendre une bonne décision.

Le dossier a donc été renvoyé devant le juge d’instruction pour des enquêtes complémentaires. Affaire à suivre…

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
leo. ipsum sit consectetur quis Phasellus felis felis venenatis, libero amet, adipiscing