Journée de l’excellence scolaire : Les meilleurs élèves à Kosyam

Le 03 août 2021 a eu lieu une cérémonie spéciale de récompenses des élèves qui se sont illustrés au cours de l’année scolaire par leurs brillants résultats. Cette cérémonie a été présidée par le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. 

Cette journée de l’excellence scolaire selon la présidente du comité d’organisation, Habibata Toné, constitue un cadre privilégié d’expression du programme de société et du deuxième Plan national de développement économique et social (PNDES II). Elle est selon le ministre de l’Education, Stanislas Ouaro, réaffirmée dans le chantier 6 de son programme de société et renforcée dans le Référentiel national de Développement (RND) adopté en Conseil des ministres le 30 juillet dernier. Pour cette année 2021, 99 lauréats contre 104 en 2020, ont été sélectionnés dont 27 filles, soit 27,27 %.

Les prix qui ont été proposés par le comité d’organisation pour encourager les lauréats sont composés d’attestations, de kits pédagogiques, de tablettes, d’ordinateurs portables, de bourses d’études et une somme d’argent. Ces lauréats ont été primés sur la base de critères bien précis.  il s’agit entre autres pour le Certificat d’études primaires (CEP) d’être parmi les 10 meilleurs au niveau national et avoir 13 ans au maximum au 31 décembre de l’année en cours. Pour le Brevet d’études du premier cycle (BEPC), il fallait être parmi les 10 meilleurs au niveau national, avoir 18 ans au maximum au 31 décembre de l’année en cours et avoir une moyenne au moins égale à 16/20.

A propos du baccalauréat général et technologique, le candidat doit être parmi les 5 meilleurs de sa série, avoir au moins 14/20 de moyenne et avoir 21 ans au maximum. En ce qui concerne les examens de l’enseignement et la formation techniques et professionnels, les critères retenus sont entre autres ; les lauréats devaient être parmi les 5 premiers toutes spécialités confondues, avoir une moyenne de 16/20 au moins au Certificat d’aptitudes professionnelles (CAP) commerciaux et industriels et être âgé d’au maximum 19 ans au 31 décembre de l’année en cours.

Il faut rappeler que ce cadre annuel de l’excellence a été institué par le chef de l’Etat en 2017. Le thème retenu cette année est : « Célébrer l’excellence scolaire pour la promotion du développement endogène, gage de paix et de cohésion sociale ». Un thme qui traduit clairement la situation du Burkina selon Stanislas Ouaro, aussi bien sur les plans politique, économique que social et culturel.

Aicha TRAORE

Fermer le menu
fringilla libero ut Curabitur consectetur ipsum facilisis mi, elit. ut