Journée internationale des personnes âgées : Pour une meilleure prise en charge des papis

La 32e édition de la Journée internationale des personnes âgées (JIPA) a été célébrée en différé, ce samedi 05 novembre 2022 à Bobo-Dioulasso. C’était sous le parrainage de Mgr Anselme Titianma Sanon.

Ce samedi 5 novembre 2022, à partir de 8h ils étaient des centaines de personnes du 3e âge qui ont effectué une marche de santé de la place Tiéfo Amoro au centre Muraz. Occasion pour célébrer cette journée dédiée à eux. Initié chaque 1er octobre à travers le monde, la Journée 2022 a été reportée au 05 novembre au Burkina pour des raisons de crise politique que le pays traversait.

Cette Journée a donnée l’occasion aux personnes âgées de Bobo, de parler des questions de santé, notamment le covid19 qui atteint grièvement les personnes âgées. Ensuite discuter d’une stratégie pour vieillir en bonne santé, car vieillir n’est pas le problème, mais pouvoir vieillir en bonne santé, d’où le thème de cette journée : « Décennies du vieillissement en bonne santé 2021-2030 ». En plus d’être une journée de retrouvaille pour ces personnes âgées, elle a été initiée depuis 1990 pour rappeler la nécessité de prendre en compte les conditions de vie de cette couche sociale.

C’est ainsi que Dr Germain Traoré, président provincial des personnes âgées du Houet, représentant des personnes âgées dans les Hauts-Bassins, lance un message en ces termes : « Nous avons tenu à célébrer cette journée le 05 novembre pour rappeler les problèmes spécifiques des personnes âgées et rappeler tout le pays à prendre en compte les conditions particulières que vivent les personnes âgées ». En plus de rappeler leurs conditions particulières de vie, les personnes âgées du Burkina Faso demandent aux autorités leur prise en compte dans les projets de société. « Depuis une dizaine d’années, nous tenons à marquer un arrêt pour rappeler aux autorités régionales et communales que les personnes âgées ont besoin d’être prises en compte dans les projets de développement », poursuit Dr Germain Traoré.

En plus de ces doléances, le parrain de cette journée, Mgr Anselme Titianma Sanon, déplore le manque d’un espace dédié aux personnes âgées, qui est une doléance de longue date et qu’il aimerait voir réalisée. « Ça fait pratiquement quelques années que nous demandons au ministère et aussi à la commune un espace qui sera le village des personnes âgées où ils peuvent se retrouver souvent pour causer et refonder leur force », confie-t-il.

Ousmane ZANTE/Stagiaire

Fermer le menu
quis dictum amet, tristique neque. eleifend in id elit.