Kadré Désiré Ouédraogo : L’enfant de Boussouma à la conquête du fauteuil présidentiel

Il a gravi les échelons de la vie administrative et politique au Burkina Faso. Maintenant, il brigue la magistrature suprême dans notre pays. Lui, c’est Kadré Désiré Ouédraogo communément appelé KDO. Et c’est sous la bannière du mouvement Agir ensemble, que l’ancien Premier ministre de l’ère Blaise Compaoré se lance dans la course à la présidentielle du 22 novembre prochain. Que doit-on connaitre de l’homme.

Kadré Désiré Ouédraogo, l’ancien Premier ministre de l’ère Blaise Compaoré

C’est à Boussouma dans la région du Centre-Nord du Burkina Faso que Kadré Désiré Ouédraogo a vu le jour. Il fait son bonhomme de chemin à l’école et sera bachelier en 1972 au lycée Philippe Zinda Kaboré en série C avec mention bien. Ce pur produit du Zinda fera des études de mathématique supérieure au lycée Parc à Lyon en France. Il est titulaire d’un diplôme d’étude économique générale et de licence es-science économique de l’Université de Paris. Il a aussi assuré des cours de comptabilité analytique et de gestion prévisionnelle à l’Université de Ouagadougou, 1978-1984. Au niveau de l’administration publique burkinabè, KDO a occupé plusieurs fonctions notamment celle de Premier ministre sous le président Blaise Compaoré de 1996 à 2000. Il a ensuite été ambassadeur du Burkina Faso à Bruxelles de 2001 à 2011. Ensuite président de la commission de la CEDEAO du 1er mars 2012 au 4 juin 2016. Après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, une partie du CDP a souhaité qu’il vienne prendre les reines du parti. Son retour triomphal au pays va entrainer la division de l’ex-parti au pouvoir entre les pro-KDO et ceux qui soutiennent le président actuel du parti Eddie Komboïgo. Ces partisans finiront par créer le mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso. Mouvement sous la bannière duquel, il est candidat à la course pour le fauteuil de président du Faso. Il faut aussi noter qu’il a été élevé au rang de grand officier de l’Ordre national le 11 décembre 1996, puis grand croix de l’Ordre national le 8 décembre 2016. Il est en course pour le seul poste qu’il n’a jamais occupé, celui de président du Faso.

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
consectetur Sed et, venenatis, amet, Praesent in Aenean luctus libero.