Kéré/Touré Aïchatou : « Quand on vit sa passion, ça n’a pas de prix »

Gestionnaire des ressources humaines de formation, Kéré/Touré Aïchatou Nana Mama s’est lancée dans la décoration depuis plus de deux ans au Burkina Faso à travers son entreprise dénommée EVENEMENTIALISTE, une entreprise spécialisée surtout dans l’organisation d’évènement. Elle est l’invitée de notre rubrique de la semaine. Allons à sa rencontre !!!

« L’amour que vous ressentez pour ce que vous faites sera votre force »

Titulaire d’un BTS, d’un DTS, d’une maitrise en Gestion des Ressources Humaines, Kéré /Touré Aïchatou s’est lancée dans la décoration, son métier de rêve.  «C’est un métier qui me passionne, surtout la décoration et les trucs manuels, la créativité et tout. Pour l’organisation d’évènements, j’ai essayé de rattacher cela à ma passion pour la décoration, tout ce qui a trait au mariage. Parce que pour moi, c’est comme un environnement féerique qu’on crée pour les personnes concernées. La joie et la satisfaction que je vois sur leur visage n’a pas de prix.  C’est ce qui m’a motivée à me lancer dans ce domaine», a-t-elle laissé entendre.  Pour y arriver, la jeune dame a confié qu’elle a dû consentir des sacrifices. « J’ai démissionné de mon poste de réceptionniste pour me consacrer à ce métier. Ça n’a pas été facile quand je démissionnais. On m’en a dissuadée en disant que je pouvais allier les deux. Mais, je savais au fond que je n’allais pas pouvoir concilier les deux. Car, ce que je voulais pour EVENEMENTIALISTE, quelqu’un ne pouvait pas le faire. Il fallait que je sois présente à tout moment pour pouvoir amener l’EVENEMENTIALISTE là où il est ». Dans un secteur où la concurrence est rude, Aïchatou Touré cherche à frayer son chemin. Et ce, grâce à son mari principalement, qui est un grand soutien pour elle.  Pour elle, « quand on fait quelque chose par passion, que ça porte ou pas, le fait d’aimer ce qu’on fait, ça n’a pas de prix. Le secteur est un peu porteur. Pas comme je m’y attendais, mais j’ai déjà la satisfaction parce que j’aime ce que je fais. Mon mari m’a encouragée à vivre ma passion et aujourd’hui, je ne le regrette pas». En plus de la décoration, Aïchatou Touré fait la confection des coiffes, des perruques, des bouquets de mariés, la vente de mèches et la confection et location de robes de mariés. Elle est aussi l’initiatrice du concept dénommé la « BROCANDE ».  Elle explique : « il y a des femmes qui ne veulent pas louer les robes, elles préfèrent les acheter. Après, ça devient encombrant. Donc, l’objectif de la BROCANDE est de leur permettre d’apporter ces robes de mariées. Je les loue et leur verse une contrepartie. Ainsi, nous sommes toutes les deux gagnantes. Les robes en location, on les adapte souvent à la morphologie de la personne. On peut également lancer une commande pour celles qui le désirent et n’ont pas leurs tailles ici». Depuis la création de son entreprise, la jeune dame dit ne pas rencontrer de difficulté majeure. Sa seule préoccupation, c’est de trouver quelqu’un de confiance. Sur qui elle pourrait se reposer et pouvoir s’occuper de sa famille en ayant l’esprit tranquille. Que quelqu’un assure en son absence. Le sort de la Femme a toujours intéressé la jeune mère d’une petite fille. Pour ce faire, elle invite les jeunes filles et les femmes à se battre pour leur épanouissement. « Si vous voulez entreprendre, il faut bien choisir ce que vous voulez, sinon vous allez vite raccrocher. J’ai rencontré beaucoup de difficultés mais je n’ai pas raccroché. Peu importe combien de fois je vais tomber, je vais me relever. Parce que j’aime ce que je fais. L’amour que vous ressentez pour ce que vous faites sera votre force», a-t-elle laissé entendre.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
Aliquam Lorem efficitur. Praesent Curabitur dictum adipiscing elit. venenatis id mattis