Législatives : Le PAREN fait du porte-à-porte à Bobo

Le Parti pour la renaissance (PAREN) est membre de la mouvance présidentielle.  Dans le Houet, les responsables du parti ont choisi la campagne de proximité dit de porte-à-porte pour convaincre l’électorat. Nous avons rencontré Blaise Yé, 2ème candidat titulaire, sur le terrain au quartier Saint Etienne à Bobo-Dioulasso.

« La jeunesse doit prendre son destin en main », Blaise Yé

Blaise Yé, jeune candidat aux législatives du 22 novembre prochain, est agent du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement. Selon lui, la motivation de sa candidature,  est d’amener les jeunes à une prise de conscience de leur avenir. Ainsi, il les invite à s’inscrire dans une dynamique de création d’entreprise. « Le chômage n’est pas une fatalité », soutient-il. De plus en plus, l’Etat ne peut absorber tous les jeunes diplômés. Ceux-ci doivent progressivement tendre vers la création d’activités privées. Cependant, Blaise Yé reconnait qu’il faut l’accompagnement de l’Etat. Et pour lui, celui-ci ne joue pas pleinement son rôle. Il poursuit que le PAREN a les moyens et sa vision pour éradiquer le chômage. Il a fait le choix de la campagne porte-à-porte pour mieux échanger directement avec l’électorat. Ce qui est plus porteur selon lui que les meetings. Il appelle la jeunesse à sortir de la facilité. Aux femmes, le candidat prévient que l’avenir des enfants leur incombe. Après deux semaines de campagne, il retient que les gens ont soif du changement. « Seul le PAREN, avec un grand nombre de députés à l’hémicycle, peut nous faire sortir de la souffrance et des mauvaises pratiques », prévient-il. Il reste optimiste qu’au soir du 22 novembre, le PAREN sortira grandi non seulement de la reconduction de son champion à la présidentielle, Rock Marc Christian Kaboré, mais aussi avec un grand nombre de députés à l’Assemblée nationale.

Kofila TRAORE

Fermer le menu
neque. sem, eget ut mattis elementum porta.