Lutte contre la bilharziose dans les Hauts-Bassins : 447 061 enfants de 5 à 14 ans à toucher

Le mercredi 15 novembre 2023 au Centre régional de transfusion sanguine, la Direction régionale de la Santé des Hauts-Bassins a tenu une rencontre plaidoyer sur la campagne de Traitement de masse (TDM) contre la schistosomiase.

Une cinquantaine de personnes comptant des journalistes, des autorités coutumières et religieuses, des représentants d’organisations de la société civile, des représentants du milieu scolaire et acteurs de santé, a pris part à cette séance de partage d’informations. Qui a consisté en une présentation sur la lutte contre la schistosomiase au Burkina Faso, suivie d’échanges.

Dans sa communication, Pabéma Traoré a levé un coin du voile sur la lutte contre la schistosomiase ; les résultats des TDM antérieurs ; quelques résultats d’impact ; les objectifs du TDM 2023 ; les stratégies de mise en œuvre du TDM ; les résultats attendus ; les cibles du TDM ; les perspectives. L’on en retient que la schistosomiase ou bilharziose, est une maladie parasitaire transmise à travers la peau par des larves du vert ayant pour hôte intermédiaire les mollusques (escargot). La maladie est contractée à partir de l’eau polluée les vers issus des larves ayant contaminé l’eau par les selles ou les urines de personnes malades.

Comme l’on peut le constater, trois facteurs sont nécessaires pour maintenir cette chaîne de transmission de la bilharziose : la contamination de l’eau douce avec des urines/matières fécales contenant des œufs de schistosomes ; la présence de mollusques vecteurs (maillon indispensable du cycle parasitaire) ; le contact de la population avec l’eau infestée avec des cercaires. Le Traitement de masse (TDM) contre la bilharziose consiste à rompre cette chaîne.

L’objectif étant «d’éliminer la schistosomiase en tant que problème de santé publique», fait savoir Pebéma Traoré. D’où cette campagne lancée depuis le 13 au 18 novembre 2023 dans les Hauts-Bassins, précisément dans les districts sanitaires de Do, Dafra, Léna, Karangasso-Vigué et N’Dorola. Outre les Hauts-Bassins, la campagne 2023 concerne aussi les régions du Plateau central et du Sahel.

Les cibles sont 898 552 enfants de 5 à 14 ans dont 447 061 pour les Hauts-Bassins. Pour atteindre cet objectif, des messages spécifiques ont été élaborés à l’endroit des populations des zones endémiques ; des distributeurs communautaires/ASBC ; des autorités coutumières et religieuses.

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr

Fermer le menu
dictum facilisis Aenean leo. dapibus ipsum