Lutte contre la dengue, le paludisme et le cholera : Des journalistes outillés pour mieux sensibiliser les populations

Du 6 au 9 septembre 2023, des journalistes de la région des Hauts-Bassins et du Centre ont bénéficié d’une session de formation sur les urgences. Session de formation initiée par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique.

Cette session de formation des femmes et hommes de médias sur les urgences de santé a pour principal objectif d’outiller ces acteurs sur les pathologies comme le paludisme, le choléra et la dengue. Spécifiquement durant ces trois jours, il s’est agi d’entretenir les acteurs des médias sur la situation et les enjeux de la lutte contre le paludisme, le choléra et la dengue au Burkina Faso.

Si pour le choléra, il n’y pas de quoi s’inquiéter pour le moment, ce qui est de la dengue et du paludisme, les chiffres donne du fil à retordre. Entre le 28 août et le 3 septembre 2023, ce sont 703 cas probables de dengue qui ont été enregistrés au Burkina Faso dont 330 dans la région du Centre et 329 dans la région des Hauts-Bassins, selon le médecin chef du district sanitaire de Boulmiougou, Dr Wendkouni Abdoul Aziz Ouédraogo. Toujours Selon lui, 15 décès ont été enregistrés sur la même période dont six dans les Hauts-Bassins et trois au Centre.

De ce qui est du Paludisme, le secrétaire permanent pour l’élimination du paludisme, Dr Sidzabda Christian Bernard a laissé comprendre que 11 millions 656 mille 675 cas de paludisme dont 539 488 cas graves et 4 243 décès ont été enregistrés en 2022. Au vu de ces chiffres, le Directeur de la protection de la santé et de la population, Dr Sidwaya Hamed Ouédraogo, a invité les hommes et femmes de médias à participer aux côtés du ministère de la Santé à la lutte contre ces maladies avec des contenus qui sensibilisent les populations.

Aymeric KANI

Fermer le menu
facilisis luctus pulvinar Curabitur vulputate, quis venenatis fringilla vel, commodo felis mattis