Mesures barrières contre la COVID-19 : 150 millions de dons de la Fondation Orange Burkina Faso comme contribution à la riposte

La Fondation Orange Burkina apporte une contribution conséquente dans la phase actuelle de la riposte contre la maladie du Coronavirus qui est en phase de relance à Bobo-Dioulasso, à l’instar d’autres régions du pays. Dispatché entre différentes formations sanitaires dans des villes à risque, ce don se compose de matériels de prévention d’une valeur globale de 150 millions de francs cfa. Les mercredi 23 et jeudi 24 juillet 2020, c’était au tour de Bobo-Dioulasso et Banfora de recevoir l’équipe de la Fondation Orange Burkina dans le cadre de ce don.

Le don de la Fondation Orange Burkina a été reçu par le DG du CHUSS au nom des autorités sanitaires et de l’équipe de direction et du personnel du CHUSS

Le Directeur Général du Centre Hospitalier Universitaire Souro Sanou (CHUSS) a fait la réception ce mercredi 23 juillet du don de la Fondation Orange Burkina à son hôpital dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Ce don composé de matériel sanitaire a été officiellement remis par Ibrahim Héma, Secrétaire exécutif de la Fondation Orange Burkina, à Dr Bakary Gustave Sanon, DG du CHUSS. 27 mille masques de protection de deux types, 500 visières constituant une double protection pour le personnel médical, 10 mille paires de gans et 350 unités de latex composent ce don de première urgence qui vient à point nommé, selon le Dr B. Gustave Sanon. En effet, la riposte à la Covid-19 dans la région se trouve actuellement dans une phase de relance avec l’enregistrement de nouveaux cas, «au moment où l’on commençait à baisser les bras !». Quatre cas positifs ont été notés à Bobo-Dioulasso le mardi 21 juillet passé dont deux graves qui nécessitaient une prise en charge au site de Belle-ville. Les équipes qui commençaient à se démobiliser ont dû se remettre en alerte ! Le Dr Sanon rappelle par conséquent que les mesures barrières restent d’actualité, surtout avec l’ouverture des frontières, pour faire face aux risques de cas importés. Dans cette dynamique de vigilance dans la lutte contre la pandémie, le personnel médical se doit d’être efficacement protégé, d’où l’importance du don de la Fondation Orange, également destiné à la protection des patients et autres usagers des services du CHUSS.

 

Le Secrétaire Exécutif de la fondation donatrice, Ibrahim Héma a situé ce geste dans le rôle normal que joue sa structure au Burkina Faso, en tant que fondation d’entreprise soucieuse du bien-être des populations. Cette responsabilité sociale d’entreprise de la Fondation Orange Burkina s’étend sur les secteurs scolaire, sanitaire et culturel. Pour la présente campagne de riposte à la Covid-19, la fondation a mis à disposition une enveloppe globale de 150 millions de francs CFA permettant de faire des dons dans des Centres hospitaliers et autres formations sanitaires dans les régions de Ouagadougou, Ouahigouya, Banfora, Gaoua et Tenkodogo en plus de Bobo-Dioulasso. Ces dons permettront de renforcer le respect des gestes barrières et casser définitivement la chaine de transmission de la maladie du coronavirus au Burkina Faso. Le DG du CHUSS a par conséquent remercié les donateurs au nom des autorités sanitaires régionales et nationales qui coordonnent les actions de lutte contre la pandémie mondiale dans le cadre du comité régionale de lutte contre les épidémies.

Le DG du CHUSS et le Directeur Exécutif de la Fondation Orange, pour une intensification de la lutte jusqu’à victoire totale sur la maladie du coronavirus

Après Bobo-Dioulasso, le même geste de don commencé le 09 juillet dernier à Ouahigouya a été répété à Banfora ce vendredi 24 juillet par l’équipe de la Fondation Orange Burkina conduite par Héma Ibrahim. Des kits de premières urgences ont ainsi été remis au Centre hospitalier régional de Banfora. Dans cette localité, c’est le Directeur Général du CHR, Désiré Ki, qui a fait la réception du matériel offert par la Fondation Orange Burkina. Le DG du CHR s’en est réjouit en signifiant que ce don vient également à point nommé à Banfora parce que les cliniciens avaient réellement besoin de ces outils de travail dans le contexte actuel: ” Le don de ce matin va nous permettre de nous outiller davantage pour la prise en charge du des malades de la COVID-19”, a expliqué le DG Désiré Ki, ces mesures préventives visant à épargner la citée de nouveaux cas. Depuis le début de la maladie à coronavirus, la région des Cascades a enregistré quatre cas, tous déclarés guéris à ce jour.

Sibiri SANOU &

Besseri Frédéric OUATTARA

Fermer le menu
sit ut facilisis elementum fringilla risus adipiscing Lorem tristique suscipit mattis sed