Forum national sur la COVID-19 : Des réflexions pour intensifier la riposte face à la pandémie

Le Comité national de gestion de la crise de la pandémie de COVID-19 (CNGCP-COVID-19) a tenu un forum national pour présenter le plan de riposte contre la maladie aux composantes de la société, le 22 septembre 2020 à Ouagadougou. Il a été présidé par le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré.

Les participants ont pris la ferme résolution d’être eux-mêmes des modèles dans cette lutte

C’est sous le thème : « Remobiliser la nation entière pour intensifier la riposte face à la COVID-19 et apprendre à vivre avec » que s’est tenu le forum national sur la COVID-19.  L’objectif dudit forum est de présenter le plan de riposte à la crise de la pandémie de covid-19 aux différents leaders religieux et coutumiers, aux acteurs de la société civile, ainsi qu’aux représentants des partis politiques. Selon le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, afin d’éviter une catastrophe sanitaire au Burkina, la mobilisation communautaire reste l’un des meilleurs moyens de prévention et de lutte contre la maladie à coronavirus. D’où la présence des autorités coutumières et religieuses ainsi que de toutes les forces vives. Du même avis que lui, Bruce Emmanuel Sawadogo, Directeur général des libertés publiques et des affaires politiques, a indiqué que les leaders coutumiers et religieux sont intégrés dans la communauté et constituent la 2e source d’information dans la lutte contre la COVID-19, du fait de leur proximité et de leur influence sur les populations à la base. Le Premier ministre a souligné qu’un budget de plus 400 milliards de CFA a été alloué par le gouvernement à la lutte contre la pandémie qui a eu pour conséquence directe le ralentissement des activités socio-économiques. Pour le chef du gouvernement, 7 mois après l’apparition de la maladie au Burkina Faso, il faut s’organiser pour vivre avec la COVID-19 et reprendre une vie normale, tout en continuant de respecter les mesures-barrières. Dr Brice Bicaba, coordonnateur sectoriel de la riposte contre le coronavirus a, quant à lui, déploré l’augmentation des cas actifs de la covid-19 estimée à 651 sur l’ensemble du territoire et 3 nouveaux décès. Les cas actifs sont principalement répertoriés dans les régions des Cascades, du Sahel, des Hauts Bassins, du Centre et du Centre-Nord. Pour Dr Brice Bicaba cela est dû à un relâchement du respect des mesures-barrières et au scepticisme de la population. Dans le document d’orientation stratégique présenté par Bruce Emmanuel Sawadogo, une feuille de route claire a été établie dans le but d’apporter une réponse holistique, mobiliser les ressources dans la gestion de la crise et relancer l’économie.

Awa Cécile BANGARE (Stagiaire)

Fermer le menu
venenatis venenatis, ut neque. Phasellus mi, in lectus sed vel,