Naaba Wobgo, Waogdogo et les Nansar-dâmba : Un ouvrage de Lassina Simporé

Naaba Wobgo, Waogdogo et les Nansar-dâmba, c’est le titre de l’ouvrage de Lassina Simporé paru chez Ceprodif à Ouagadougou en 2020 et préfacé par Edouard Ouédraogo, Directeur de publication de L’Observateur Paalga. La dédicace a eu lieu le 11 septembre 2020 sous le parrainage du ministre de la Défense, Cherif Sy et en présence du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango.

L’auteur veut faire connaître l’histoire du Burkina Faso à la nouvelle génération

Pour Lassina Simporé, l’auteur de Naaba Wobgo, Waogdogo et les Nansar-dâmba, l’ouvrage s’inscrit dans le souci de faire connaitre l’histoire du Burkina Faso et de résoudre le problème de documentation des ouvrages sur le pays des hommes intègres rencontré par les élèves et étudiants. « Le livre marque d’ailleurs le lancement d’une série de productions d’œuvres sur l’histoire du Burkina Faso que j’ai prévues »,  a expliqué l’auteur. Cet ouvrage qui comporte 87 pages réparties en plusieurs chapitres avec des sous titres, retrace l’histoire de la pénétration coloniale de façon générale et de la prise du territoire de Ouagadougou par les colons ainsi que le rôle de Naba Wobgo dans cette pénétration. C’est un essai qui a des particularités historiques  pouvant servir de repère pour la jeune génération. Lassina Simporé est né à Abidjan où il a fait ses études primaires avant de se retrouver au Burkina Faso pour les études secondaires et supérieures à Ouagadougou. Il a soutenu une thèse de doctorat unique option archéologie le 21 décembre 2015. Il a également fréquenté l’école du patrimoine africain au Bénin, l’Institut des musées nationaux du Rwanda et  l’Office national des musées de Mauritanie. Il a été entre autres, conservateur du bien culturel des ruines de Loropéni inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2009. Il est enseignant chercheur, maître de conférence d’archéologie africaine à l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou et Secrétaire général du  ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
mi, ipsum adipiscing eget odio efficitur. ut tempus Sed