Présidence de la FBF : Mory Sanou officialise sa candidature

Candidat déclaré à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF), Mory Sanou a officialisé sa candidature le 4 juillet 2020 au cours d’une conférence de presse à Bobo-Dioulasso. Face aux journalistes, l’ancien directeur général des sports, promet de mettre sa riche expérience au service du sport roi, s’il est élu le 22 août 2020.

«Je m’engage avec assurance à la conquête de la présidence de la FBF». C’est par ces mots que Mory Sanou a officialisé sa candidature au poste de président de la fédération nationale de football dont l’élection aura lieu le 22 août prochain à Bobo-Dioulasso. Pour en arriver, le candidat dit avoir été interpellé par sa conscience suite à deux tentatives (2012-2016) qui n’ont pas été poursuivies jusqu’à terme, pour des raisons de conciliation en vue de fédérer tous les acteurs autour du développement du football. «J’ai annulé ma candidature par deux fois pour m’aligner avec les autres. En 2012, je me suis aligné avec Sita Sangaré et en 2016 avec Amado Traoré. Ces deux expériences m’ont convaincu qu’il ne faut pas s’aligner avec tous les hommes», a laissé entendre M. Sanou. Et pour rassurer ceux qui doutent encore de ses capacités, l’ancien administrateur du sport dit avoir suffisamment d’idées pour gérer la fédération. «J’ai soumis des projets qui n’ont pas été pris en compte par les différents dirigeants alors qu’elles devaient permettre de professionnaliser notre football», déplore-t-il. S’il est élu, sa priorité sera d’organiser les structures sportives et professionnaliser les ligues professionnelles. Répondant à une question des journalistes sur le parrainage, Mory Sanou assure que son dossier de candidature sera déposé en bon et due forme. Et à son directeur de campagne, Sory Sanogo d’ajouter «qu’aucune ligue n’a été validée pour le moment; mais assurez-vous, nous aurons les deux ligues et les deux clubs pour nous parrainer. Pour l’heure, nous n’allons rien dévoiler». Puis de conclure que ceux qui le font, enfreignentles textes et peuvent être poursuivis. A noter qu’à l’occasion de cette conférence de presse, le candidat à la présidence de la FBF était accompagné par ses soutiens de Banfora, de Dédougou, de Gaoua et de Houndé.

Ousmane TRAORE

Fermer le menu
elementum risus. sem, dictum Donec mattis ultricies tristique