Présidentielle : Kadré mobilise dans les Balé et les Hauts-Bassins

Le candidat du mouvement Agir ensemble, Kadré Désiré Ouédraogo est allé à la rencontre de ses militants et sympathisants dans les Balé et les Hauts-Bassins. C’était les 15 et 16 novembre 2020.

Le candidat était accompagné de Salia Sanou, ancien maire de Bobo-Dioulasso

Après le village Assio dans la province des Balé où Kadré Désiré Ouédraogo a rencontré ses militants, le candidat du mouvement Agir ensemble a tenu un meeting le 15 novembre dernier à Houndé/province du Tuy dans la région des Hauts-Bassins. Le prince de Boussouma a porté un message d’espérance et de mobilisation pour un Burkina Faso de paix. Selon lui, «c’est vrai, nous sommes dans la douleur, dans la tristesse vu les événements récents. Mais nous prenons l’engagement de lutter pour que la tristesse dans laquelle nous sommes aujourd’hui s’en aille et laisse un Burkina Faso de paix, de joie et de stabilité. C’est une des raisons de notre engagement dans la politique. Nous voulons travailler avec tous les Burkinabé et je suis venu demander l’engagement de la population de Houndé pour atteindre cet objectif ». Dans cette zone minière, le candidat promet faire en sorte que l’industrie minière profite à l’économie du pays, aux riverains des mines et respecte l’environnement. Pour cela, Kadré Désiré indique : «  nous ferons en sorte que la part de l’État dans les sociétés minières soit accrue, mais également l’État veillera à ce que les engagements souscrit par le secteur minier  soient respectés. Nous voulons que les investisseurs viennent ici par un partenariat gagnant. C’est la raison pour laquelle nous allons former nos jeunes pour que la plupart de la main d’œuvre de ces mines soit des jeunes burkinabé ». Ensuite, cap sur Soumousso, un village du département de Karamgasso vigué dans la  région des Hauts-Bassins où il a aussi tenu un meeting. Tout comme dans les autres localités déjà visitées, le message est le même, travailler avec la population pour un Burkina de paix, de sécurité, où il fait bon vivre. Pour atteindre cet objectif, il a invité la population à le voter. Séance tenante, le candidat a déroulé son projet de société. Il dit être satisfait des meetings dans ces régions où il a reçu un accueil chaleureux. « Le message des populations que j’ai reçu me réconforte. Car, entendre le message des chefs coutumiers, des anciens, et des jeunes, j’ai compris qu’ici, tout le monde est pour le changement et tout le monde est prêt à travailler pour que ce changement advienne au Burkina », a-t-il laissé entendre.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
consequat. libero elit. nec ut vulputate, vel, felis venenatis, Donec