Production de riz dans les Hauts-Bassins : Le conseil régional supervise ses champs à Siankoro

Le lundi 15 novembre 2021, une délégation du Conseil régional des Hauts-Bassins a effectué une visite commentée sur le site du bas-fond rizicole de Siankoro, village situé dans la commune de Faramana, province du Houet.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire dans la région des Hauts-Bassins. En effet, le Conseil régional a sollicité et obtenu en 2019 auprès du projet Tuuma et ses partenaires, l’aménagement  de bas-fonds pour la production rizicole dans cinq communes de la région. Ce projet est mis en œuvre au profit des jeunes et femmes de ces différentes communes. Ces aménagements s’inscrivent également dans la politique régionale agricole ainsi que dans les orientations stratégiques du Plan régional de développement de la région des Hauts-Bassins.  La superficie totale de bas-fonds rizicoles aménagés dans le cadre de ce projet est de 108 hectares répartis dans les cinq communes rurales (Faramana, Kayan, Founzan, Satiri, Bekuy). Le projet d’un coût total de 135.000.000 F CFA permettra de booster la production du riz et des légumes de la région avec un rendement d’environ 4 tonnes à l’hectare. Aussi, le projet permettra d’améliorer la qualité et la diversité de la nutrition et les revenus des producteurs, notamment des jeunes et des femmes.

250 bénéficiaires sur le site de Siankoro

Selon Célestin Koussoubé, président du Conseil régional des Hauts-Bassins, «nous avons choisi le site de Siankoro pour visiter les réalisations du projet Tuuma. L’agriculture est le pilier du développement dans notre région. C’est pourquoi, nous avons fait du secteur agricole une priorité durant tout notre mandat. Seule la conjugaison des efforts nous permettra d’atteindre les résultats escomptés à savoir, l’autosuffisance alimentaire. Nous allons doter les producteurs en égreneuses pour faire en sorte que le riz produit soit transformé sur place dans les prochains jours ».

Lozé Ouattara, point focal du projet Tuuma a commenté les réalisations du projet. «Sur le site de Siankoro, nous avons 250 bénéficiaires dont 125 hommes et 125 femmes. Chaque bénéficiaire a exploité une superficie de 1.200 mètres carrés et a obtenu en moyenne 3 tonnes par hectare. Pour cette saison, la difficulté majeure qui a influencé négativement le rendement est la faible pluviométrie », a-t-il indiqué.

Pour Ibrahim Konaté, maire de la commune rurale de Faramana, «nous sommes très satisfaits du projet qui a été réalisé grâce au Conseil régional des Hauts-Bassins. La commune de Faramana est essentiellement située dans un bas-fond, mais nous n’avons pas assez de moyens pour aménager l’espace. C’est grâce au Conseil régional que nous avons pu exploiter 30 hectares, mais nous demandons toujours leur soutien et aux bonnes volontés pour l’aménagement du reste de l’espace».

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
Praesent massa tempus ultricies leo libero eleifend sem, sit