Production du riz : Belle moisson dans la Comoé

Le jeudi 09 novembre 2023, nous avons fait un tour dans les champs de riz à Toumousseni et à Tengrela pour savoir comment se passe la récolte du riz.

C’est dans les champs de riz de Toumousseni que nous avons commencé la visite. Là-bas, c’est un champ-école exploité par des associations féminines avec l’appui des encadreurs techniques de la direction provinciale de l’agriculture de la Comoé. Dans ce champ-école, quatre parcelles sont exploitées par les femmes.

Avant la récolte, Séraphin Arthur Ki, chef de l’unité d’animation technique de Toumousseni, a d’abord échangé avec les femmes en ce qui concerne les bonnes techniques de récolte et de conservation du riz. Il a invité les femmes à ne pas mélanger le riz avec les herbes pendant la récolte et ne pas battre non plus à terre pour ne pas mélanger les graines de riz avec les cailloux.

Selon le chef de zone, Ignace Zongo, des labours ont été faits gratuitement pour accompagner les producteurs dans les plaines rizicoles dans le cadre de l’initiative présidentielle. Les variétés de riz produites sur les différents sites de la commune de Banfora sont la TS2, la FKR 62 et la KBR. Parmi ces variétés, la TS2 est beaucoup plus appréciée par les producteurs, selon Ignace Zongo.

En ce qui concerne le riz, environ 3 597 hectares ont été emblavés et le rendement moyen attendu est de 03,5 t/ha, martèle Ignace Zongo. Selon qui, le début de la campagne n’a pas été facile car les pluies se faisaient rares. En plus de cela, 80% des producteurs de riz sont des femmes et jusque-là elles travaillent avec les pioches. « A notre niveau, qui sommes sur le terrain, on veut faire plus que ça mais les moyens font défaut. Surtout les moyens logistiques et autres », a expliqué Ignace Zongo. Il n’a pas manqué de saluer la bravoure des femmes qui ont fait un travail formidable.

Les femmes par leur porte-voix, Maimouna Koné de la coopérative Sabarikagni, ont témoigné leur reconnaissance aux encadreurs techniques pour leur accompagnement tout au long de la campagne agricole. Dans l’ensemble, la moisson du riz est bonne dans la commune de Banfora. Il faut noter qu’en dehors du riz, d’autres spéculations sont aussi produites par les femmes.

Besseri Frédéric OUATTARA/Banfora

Fermer le menu
tristique id felis ipsum efficitur. sed suscipit