Réconciliation nationale : A Orodara, ils se sont dit les gbê

Une rencontre de concertation a eu lieu ce samedi 14 août 2021 à la salle des fêtes de la mairie de Orodara. Présidée par le préfet du département de Orodara, Valérie Bama, elle est en prélude aux assises nationales sur la réconciliation nationale.

Cette rencontre vise à recueillir les préoccupations des populations sur le vivre-ensemble. En d’autres termes, cette assise a pour objet d’exposer les problèmes qui affectent la cohésion sociale dans la vie communale et d’explorer des pistes de résolution.

Une vue des participants

De l’exposé de la collecte des données fait par le point focal, Sa Majesté le chef du canton, il ressort que les problèmes fonciers, les conflits intra et intereligieux et le politique minent la cohésion sociale dans la cité du verger. À l’issue des discussions, des stratégies de résolution ont été envisagées comme la justice classique, la justice transitionnelle et la justice traditionnelle. Pour le président de séance, dit se réjouir de la participation des acteurs au débat pour la recherche de la paix.

C’est le même avis partagé par la chargée de mission du ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale et chef de délégation, Henriette Zoumbaré/Zongo. « Les débats ont été francs et directs. Chacun a pu donner son point de vue », exprime-telle ainsi sa satisfaction.

Toute chose qui témoigne d’un besoin urgent de cohésion sociale afin de pouvoir impulser le développement de la commune. Les conclusions issues de ces discussions seront reversées au niveau des concertations régionales à venir pour être prises en compte.

Djibrilou DIALLO/ Orodara

Fermer le menu
in Phasellus ultricies dolor venenatis, tempus id ut commodo