Bobo/Arrondissement n°1 : 40 000 000 FCFA pour les petits investissements

Il s’est ouvert hier jeudi 16 septembre, la troisième session ordinaire 2021 du Conseil d’arrondissement n°1 de la commune de Bobo-Dioulasso. Durant deux jours, les conseillers municipaux vont échanger sur quatre points inscrits à l’ordre du jour plus les divers.

Après vérification du quorum 3 conseillers sont absents sur 18 que compte l’arrondissement, le Conseil peut valablement tenir la session. L’adoption du projet de budget primitif gestion 2022 du conseil de l’arrondissement n°1, était l’un des points importants. L’objectif est de faire des innovations au sein de l’arrondissement avec les petits investissements, à en croire Ousmane Coulibaly, maire de l’arrondissement n°1.

« Chaque année le maire de la commune nous donne un crédit de fonctionnement de 120 000 000 FCFA et on se retrouve avec les différents conseiller pour procéder à la répartition. Le maire nous accorde 40 000 000 FCFA pour nos petits investissements», dit-il. Avec la somme de 40 000 000frCFA, le maire Ousmane Coulibaly et ses 18 conseillers veulent innover en procédant à l’acquisition de lampes solaires pour éclairer les coins obscurs du nouveau siège de l’arrondissement 1, qu’ils vont bientôt occuper. Ensuite, ce budget servira à la réhabilitation des latrines de certaines écoles de l’arrondissement 1 au bonheur des enfants.

Car, pour Ousmane Coulibaly, les latrines des différentes écoles laissent à désirer. Vu que les conseillers sont en contact direct avec la population, il a été donc prévu à cette session ordinaire, une formation, des échanges et des communications au profit des conseillers de l’arrondissement n°1 avec l’ordre de Malte sur le secourisme.

« Une fois que les conseillers formés sur les bonnes pratiques, ils auront en retour l’obligation de transmettre leurs savoirs à la population pour qu’on puisse assister les personnes accidentées en appliquant les premiers secours. Si on rend compte que les gens sont formés, cela va nous amener à éviter pas mal de situations dégradables au sein de l’arrondissement », déclare Ousmane Coulibaly.

Casimir Seyram KAVEGUE

Fermer le menu
quis, ut velit, ipsum mattis massa venenatis adipiscing porta.