Réformes du BEPC et du BAC : Les parents d’élèves observent d’abord

L’Union nationale des associations des parents d’élèves et d’étudiants du Burkina (UNAPES-B) a animé une conférence de presse pour se prononcer sur les réformes du BEPC et du baccalauréat et l’élection du président de l’IPE. C’était ce 15 avril 2021 à Ouagadougo.

S’agissant des réformes en cours du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) et du baccalauréat l’UNAPES-B dit avoir une position d’observation, selon son président, Hector Ardent Ouédraogo. En effet, face aux vives polémiques suscitées par ces réformes, l’UNAPES-B invite tous les acteurs impliqués dans le fonctionnement du système éducatif à la sérénité. Pour Hector Ardent Ouédraogo, ces réformes sont une composante du programme de société du président Roch Marc Christian Kaboré, à savoir : « asseoir l’économie du savoir et bâtir l’école de demain ». De ce fait, l’UNAPES-B cherche d’abord à comprendre les réformes et fera les démarches nécessaires auprès de qui de droit pour avoir des clarifications.

Par ailleurs, lors du tête-à-tête avec la presse, il a été question de l’élection du président de l’UNAPES-B à la tête de l’Internationale des parents d’élèves (IPE) qui s’est tenu à Dakar le 27 mars 2021. L’objectif de l’internationale des parents d’élèves est de « promouvoir une école de qualité, gratuite, inclusive, le tout dans un contexte où règne la paix entre les nations ».

Le choix du président de l’UNAPES-B au poste de président de l’IPE va permettre de se rapprocher davantage des décideurs et des gouvernements afin de faire de l’éducation publique une éducation de qualité et accessible à tous. Selon Hector Ardent Ouédraogo, sa mission est, en tant que président de l’IPE, d’œuvrer à offrir les meilleures conditions d’études et de formation aux jeunes dans les pays membres.

Awa Cécile BANGARE

Fermer le menu
facilisis Aenean elementum Donec libero libero. venenatis, non id nec massa tempus